Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Violences juvéniles sous expertise(s) / Expertise and Juvenile Violence

 | 
Aurore François
, 
Veerle Massin
, 
David Niget

Usages des références françaises et internationales dans le développement et la promotion d’une expertise québécoise : la psychoéducation (1940-1970)1

Louise Bienvenue et Lucia Ferretti

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

C’est par des échanges internationaux […], tant aux États-Unis qu’en Europe : France, Hollande, Suisse, Italie et autres, que nous avons constamment amélioré le processus de formation des psycho-éducateurs et le processus de rééducation des enfants, adolescents, délinquants et jeunes adultes perturbés affectifs graves2.

Ces propos tenus en 1977 par Jeannine Guindon rappellent à quel point la psychoéducation au Québec, profession dont elle fut l’une des principales conceptrices, a bénéficié tout au long de son développement d’un dialogue soutenu avec l’international3. Notre étude propose de jeter un regard sur le rôle des échanges transnationaux dans la mise en place et la consolidation d’une nouvelle discipline professionnelle aux confins des champs socio-judiciaire et éducatif québécois à partir de la fin des années 19404. En mettant à profit les archives de l’Ordre professionnel (l’OCCPPQ), les articles de la Revue canadienne de psycho-éducation (RCPE), ainsi que des entrevues mené...

Auteurs

(Université de Sherbrooke)
Louise Bienvenue est professeure à l’Université de Sherbrooke, Québec, Canada. Membre du Centre d’histoire des régulations sociales, elle s’intéresse à la prise en charge de la délinquance juvénile. Ses travaux actuels portent sur l’histoire de Boscoville, un centre de rééducation fondé à Montréal en 1941. Elle a publié le livre Quand la jeunesse entre en scène. L’Action catholique avant la révolution tranquille, Montréal, Boréal, 2003. Elle s’est également illustrée dans de nombreuses contributions, notamment : « La rééducation totale des délinquants à Boscoville (1941-1970). Un tournant dans l’histoire des régulations sociales », in Recherches sociographiques, 50, 3, septembre-décembre 2009, p. 507-536.

(Université du Québec à Trois-Rivières)
Lucia Ferretti est historienne. Elle est professeure à l'Université du Québec à Trois-Rivières, Québec, Canada. Spécialiste de l'histoire socioreligieuse du Québec aux xixe et xxe siècles, elle travaille actuellement sur l'évolution de la réadaptation en déficience intellectuelle depuis les années 1920. Elle a publié plusieurs ouvrages et contributions, notamment : L. Ferretti, J. Roy (ed.), Nouvelles pages trifluviennes, Sillery, Septentrion, 2009 ; L. Ferretti, « L’Église, l’État et la formation professionnelle des adolescents sans soutien : le Patronage Saint-Charles de Trois-Rivières, 1937-1970 », in Revue d’histoire de l’Amérique française, 56, 3, hiver 2003, p. 303-327.

© Presses universitaires de Louvain, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540