Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La Vie et les vivants

 | 
Grégori Jean
, 
Jean Leclercq
, 
Nicolas Monseu

Troisième section. Problématiques phénoménologiques

Auto-affection et adhérence

Beat Michel

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

S’il ne fallait retenir qu’un aspect de la philosophie de Michel Henry comme fondamental, cela serait probablement l’idée que le sujet s’affecte lui-même. Et si le sujet n’était pas affecté par lui-même — qui l’affecterait alors ? Bien sûr, le concept d’auto-affection est d’abord opposé par Henry à l’idée selon laquelle le sujet serait affecté par le monde des étants1. Mais ne peut-on pas aussi envisager que, à l’intérieur de l’immanence même, un composant soit affecté par un autre composant, introduisant ainsi une notion de structure au sein de l’auto-affection ? Cette démarche risque de s’attirer des objections de deux côtés : celui des henryens inconditionnels pour qui cette idée trahirait l’intuition de l’irréductibilité de l’auto-affection d’une part, et d’autre part celui des détracteurs de la métaphysique pour qui elle serait contraire au vœu de pauvreté de la phénoménologie2. Notons que cette dernière objection vise également la philosophie de Michel Henry et même l’œuvre de...

Auteur

Lausanne, Suisse

© Presses universitaires de Louvain, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540