Version classiqueVersion mobile

PERIFEREIA Étude régionale de la Crète aux Minoen Récent II-IIIB (1450-1200 av. J.-C.)

 | 
Charlotte Langohr

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Telle l’hydre dont les têtes à peine coupées renaissent et qu’Héraclès a grand peine à vaincre, la « Crète mycénienne » constitue un épineux problème qu’aucun livre, ni article ne semble pouvoir épuiser (Farnoux et Driessen 1997 : 1)

Lorsque A. Farnoux et J. Driessen écrivent ces lignes en 1997, la question de l’histoire de la Crète au cours des phases céramiques des Minoen Récent II-IIIC (MR II-IIIC, 1450-1100 av. J.-C.), ou de la « Crète mycénienne », a opéré un tournant au sein de la discipline archéologique. Il ne s’agit plus essentiellement de souligner dans le matériel archéologique les indices attestant la présence de Mycéniens en Crète, ni de les interpréter en termes politiques, à savoir l’invasion de l’île par des groupes du continent et son intégration à un empire mycénien. Au-delà d’une domination mycénienne de la société crétoise, non sans équivoque, il s’agit plutôt d’examiner le phénomène d’acculturation, ainsi que ses implications historiques. Une place importante est...

© Presses universitaires de Louvain, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search