Version classiqueVersion mobile

La Bande noire (1855-1862)

 | 
Laure Didier

Première partie. Contexte d'un fait divers en Wallonie au milieu du XIXe siècle

Avant-propos

Texte intégral

  • 23 Il est important de signaler que même si les expressions de Bande noire et Bande d’Entre-Sambre-et (...)
  • 24 Le mot « crime » est à entendre, tout au long du présent travail, au sens juridique du terme en ta (...)

1L’affaire de la Bande noire se déroule à une époque où les réalités sociales, politiques et économiques sont bien différentes des nôtres23. La province du Hainaut est la région où se déroule la majeure partie de l’histoire de la Bande noire, appelée également Bande de l’Entre-Sambre-et-Meuse. C’est dans cette province en particulier que les vols sont commis. La plupart de ses membres en sont originaires, ils ont été jugés à la cour d’assises de Mons, chef-lieu hennuyer. Afin de bien saisir certains aspects de la présente problématique, il apparaît donc essentiel d’aborder le contexte économique, politique et social et également judiciaire de la province du Hainaut à l’époque des crimes et du procès24. C’est en effet le domaine judiciaire qui constitue l’une des sources principales de renseignements sur l’affaire de la Bande noire. Dans cet ordre d’idées, nous nous intéresserons donc à la période entre 1845 et 1865.

Notes

23 Il est important de signaler que même si les expressions de Bande noire et Bande d’Entre-Sambre-et-Meuse sont une construction tardive de la presse, celles-ci seront utilisées tout au long de la présente étude pour qualifier l’association de malfaiteurs.

24 Le mot « crime » est à entendre, tout au long du présent travail, au sens juridique du terme en tant qu’infraction méritant une peine afflictive.

© Presses universitaires de Louvain, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search