Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Kierkegaard et la philosophie française

 | 
Joaquim Hernandez-Dispaux
, 
Grégori Jean
, 
Jean Leclercq

Première section. Lectures croisées

L’édification de l’amour. S. Kierkegaard et J.-L. Marion

Christophe Perrin

À celle qui m’a donné de l’apprendre avant ceux qui me l’ont fait comprendre.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Douze dans sept des vingt-neuf livres qu’il a signés ses trente-neuf dernières années en tant qu’auteur : c’est le nombre des mentions de Kierkegaard faites par J.-L. Marion. Or, à retrancher de ce compte et les pures allusions, lors desquelles ce nom demeure prudemment entre parenthèses1, en notes de bas de page2, ou les deux à la fois3, et les simples citations, lors desquelles il sert pudiquement de faire-valoir à Heidegger4, Nietzsche5 ou Descartes6, de ce peu il ne reste bientôt rien. Certes, J.-L. Marion a bien reconnu dernièrement avoir lu l’écrivain danois cependant que, « comme un chien fou », il se mettait sous la dent, adolescent, « Zola, Camus, Teilhard de Chardin, Stendhal, Pascal », aussi bien que « Miroir-Sprint, des policiers... et la Bible » ; mais de son aveu même, il dévorait alors les pages « souvent sans rien y comprendre »7, en sorte que les résidus, pour ne pas dire les rogatons de sa culture canine, ne sont pas légion dans les œuvres qu’on lui doit. C’est pou...

Auteur

FNRS, Université Catholique de Louvain

© Presses universitaires de Louvain, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540