Versión clásicaVersión móvil
OpenEdition Books

Un commissaire de police à Namur sous Napoléon

 | 
Antoine Renglet
, 
Axel Tixhon

Préface

Catherine Denys

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

À rebours des fantasmes d’espionnage international ou de complot d’État qui naissent volontiers à l’évocation de la police napoléonienne, Antoine Renglet et Axel Tixhon nous proposent de suivre dans ce livre le détail prosaïque du quotidien d’un commissaire de police à Namur entre 1804 et 1807. La ville est alors chef-lieu du département de Sambre-et-Meuse, département créé puis « réuni » à la France par les vainqueurs de Fleurus et doté d’un préfet à partir de 18001. Après les difficultés de la conquête sous le Directoire, le passage du Consulat à l’Empire napoléonien se déroule sans opposition majeure dans les départements belges et, à Namur même, rien ne vient troubler sérieusement les représentants civils ou militaires de l’État français. L’« esprit public » namurois, comme disent les rapports du temps, est neutre : le nouveau régime ne suscite ni adhésion spontanée ni rejet massif, chacun s’en accommode, probablement satisfait d’avoir vu s’éloigner du pays les désordres révolut...

Autor

Professeur en histoire moderne à l’Université Lille 3, Vice-présidente Recherche de l’Université Lille 3, Institut de Recherches Historiques du Septentrion (IRHiS)

© Presses universitaires de Louvain, 2013

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540