Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Espérer

 | 
Jean Leclercq
, 
Jean-François Lavigne

Table des matières

Jean-François Lavigne et Jean Leclercq

Avant-propos

Carla Canullo

Du « que m’est-il permis d’espérer ? » de Kant au « comment puis-je espérer ? » : un parcours phénoménologique

1/ Sur la possibilité de la question
2/ Ebauche (heideggerienne) de la temporalité kantienne
3/ Le futur non postulé
4/ L’espéré attendu
5/ « Comment puis-je espérer ? » : pour une hylétique de l’espéré attendu
Nicolas Monseu

Le possible et l’espérer

1/ Espérer et possibilité
3/ L’acte d’espérer
Conclusion
Jean Leclercq

L’espérance, le temps, la fin : remarques sur l’événement antérieur

Préliminaires : Espérer (en) ce qui a été — aimer ce qui vient
1/ L’opacité et la raison eschatologique : la vision de Jean Ladrière
2/ La situation historico-historiale de l’espérer : le temps de Giorgio Agamben
3/ Ce qui restera à espérer : la fin de l’espérance
Grégori Jean

La croisée des temps et le paradoxe de l’espérance

1/ L’espérance et la conscience du temps.
2/ Temporalité, affectivité, espérance.
Délia Popa

Attendre, prévoir, espérer : modalités de la présomption intentionnelle

Introduction : espérance et présomption
1/ La conscience anticipatrice et la nouveauté
2/ Imagination et espoir
3/ Nouveauté et événement
Conclusion : la réalité de l’espérance.
Patrick Metral

L’impatience du présent. Espérance, temporalité et affectivité chez Heidegger, Levinas et Rosenzweig

1/ L’espérance au risque de l’ontologie : Heidegger.
2/ Se rendre passible à l’inespéré : Levinas et Rosenzweig.
Jean-François Lavigne

L’espérance nue : espérer contre toute espérance

L’espoir
L’espérance
Dans le dés-espoir, son dépassement : l’espérance
Christianisme et ontologie