Version classiqueVersion mobile

La planification des apprentissages

 | 
Mathieu Bouhon
, 
Myriam De Kesel
, 
Jean-Louis Dufays
, 
et al.

Chapitre 6. La planification des apprentissages en sciences

Planifier, c’est anticiper…

Myriam De Kesel et Jim Plumat

Texte intégral

1Parler de la planification d’un enseignement, d’une séquence de cours, voire d’un cours, c’est presqu’inévitablement parler de cette difficile tension entre le prescrit (le programme à boucler, le thème à développer) et l’envie de s’étendre sur un domaine maitrisé et/ou que l’on veut faire partager avec les élèves. Pour les novices de l’enseignement, la planification d’un cours recèle beaucoup de pièges et le risque est grand de se laisser déborder avec, in fine, la course « à la matière » en fin d’année. Faut-il alors, pour « voir » le programme, planifier tout, même l’imprévu ? Existe-til entre ces deux extrêmes, une organisation où l’on peut gérer le curriculum en respectant le rythme d’apprentissage de chacun et satisfaire ses propres envies ? À l’évidence oui… L’objet de cet atelier est justement de permettre à de jeunes enseignants et à d’autres plus expérimentés de présenter leurs manières de faire, leurs planifications, et ce afin de mieux comprendre, de mieux évoluer, de mieux faire apprendre.

2Nous avons dès lors demandé à deux enseignants novices de présenter leur mode d’organisation quant à la planification d’un cours de sciences sur l’année, mais aussi sur des périodes plus courtes, voire sur la journée. Ces modes d’organisation ont été ensuite comparés à ceux mis en place par des enseignants expérimentés, voire confirmés. Le résultat de cette confrontation est assez édifiant ! Il apparait que l’expérience professionnelle dans ce domaine, certainement ponctuée de situations anciennes malheureuses, joue un rôle essentiel dans la planification.

3Pour introduire l’atelier, et afin de permettre aux enseignants novices et expérimentés de présenter plus facilement leurs modes de fonctionnement, nous avons usé d’une métaphore, et ce afin d’opérationnaliser le concept de planification. De fait, ce dernier n’apparait pas immédiatement comme une nécessité aux yeux de tous, les novices étant peut-être les derniers concernés. Pour contextualiser et sensibiliser les participants de l’atelier, nous avons pris l’exemple d’un jeune conducteur souhaitant organiser son voyage afin de rejoindre son amie. À l’instar du conducteur, nouvellement propriétaire de son véhicule, et désireux de préparer et de planifier son voyage, le jeune enseignant doit emmener sa classe durant une année scolaire au terme d’un périple où, outre le curriculum qui sera visité, il devra tenir compte des aléas incontournables comme l’organisation des tests et leurs corrections ( !), la remise des points pour le prochain bulletin, mais aussi gérer des imprévus comme les journées pédagogiques, les sorties culturelles sans parler de l’inévitable photo de classe !

4Bref, mener son véhicule sur une longue distance quand on est novice oblige non seulement de se préoccuper du trajet et des étapes, mais aussi de la logistique liée au véhicule quand ce n’est pas celle liée au conducteur lui-même. De fait, dans la planification des apprentissages, il apparaît que l’enseignant, sa fatigue et sa résistance physiques sont souvent mises à mal parce que rarement prises en compte. Les enseignants novices, fougueux et enthousiastes, ne ménagent généralement pas leur monture !

5Vous trouverez ci-après les exposés d’une enseignante novice et d’un enseignant plus expérimenté qui témoignent de leur souci, plus ou moins aigu, de la planification. Vous trouverez également l’exposé d’un conseiller pédagogique qui souligne le soin avec lequel les nouveaux référentiels de compétences en sciences ont été rédigés : les concepteurs ont privilégié une approche-programme de type spiralaire qui tient compte des processus cognitifs des élèves et ce afin de favoriser un apprentissage progressif plus cohérent et durable.

© Presses universitaires de Louvain, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search