Version classiqueVersion mobile

Passage des frontières

 | 
Luc Collès

Chapitre 4 Didactique du FLE

Représentations des étudiants Erasmus espagnols sur le français parlé en Belgique

Luc Collès et Géraldine Bouillon

Note de l’éditeur

Cet article a été publié dans Porta linguarum, vol. 10, Universidad de Granada, 2008, pp. 44-55.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Chaque année, grâce au programme Erasmus, plus de 4 000 étudiants issus de diverses universités européennes viennent étudier durant un quadrimestre en Communauté française de Belgique. Parmi eux, de nombreux Espagnols choisissent plus spécialement de réaliser ce séjour à Louvain-la-Neuve. Compte tenu du rayonnement mondial de la culture française, le choix d’une région ayant la même langue que les voisins français fait émerger de nombreuses questions. Pourquoi choisir la Belgique ? Les étrangers nous reconnaissent-ils une identité spécifique ? Au terme de ce séjour, leurs représentations s’en trouvent-elles modifiées ? Notre volonté d’étudier cette problématique est née à partir de questions sur les particularités du français parlé en Belgique et la manière dont elles sont perçues par les personnes de passage dans notre pays.

Cette recherche s’inscrit dans un mouvement d’intérêt pour l’étude des représentations au carrefour de plusieurs disciplines des sciences humaines (sociologie, ...

© Presses universitaires de Louvain, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search