Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Passage des frontières

 | 
Luc Collès

Chapitre 2 Didactique de l'interculturel

Marc Boulet, Dans la peau d'un intouchable

Note de l’éditeur

Cet article a été publié dans A. Godard (dir.), « Altérité et identités dans les littératures de langue française », in Le français dans le monde, Recherches et applications, 2004, pp. 29-41.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En 1994, un journaliste indépendant du nom de Marc Boulet publiait son journal de voyage en Inde : Dans la peau d’un Intouchable. Pour mieux approcher la vie des Indiens intouchables, il s’était déguisé en indigène, avait loué un appartement à Bénarès et, pendant six semaines, avait passé ses journées à errer au milieu des mendiants, habillé en haillons. Selon lui, cette expérience avait suffi pour subir une métamorphose complète et pour témoigner de la pauvreté et de l’oppression en Inde. L’ouvrage de Boulet est devenu un best-seller. Or, à notre avis, si cet ouvrage est exemplaire, c’est surtout parce qu’il présente des déviations spectaculaires de la perception culturelle. C’est ce que nous voudrions montrer dans les lignes qui suivent.

Quelles sont les images de l’Indien dont Marc Boulet prétend restituer la vérité ? Selon quelles perceptions son ouvrage rend-il compte des sentiments vécus par l’Intouchable ? Quelles représentations le récit élabore-t-il de cette étrange altérité...

© Presses universitaires de Louvain, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540