Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les conflits gelés de l’espace postsoviétique

 | 
Follebouckt Xavier

Deuxième partie. Guerres ouvertes et conflits gelés

Chapitre 1. Conflits « gelés » et États de facto

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

1. Terminologie(s)

Les conflits sécessionnistes du Caucase et de Moldavie sont généralement accompagnés, dans les recensions scientifiques, de l’épithète « gelés ». L’appellation paraît logique : depuis 1994 et la victoire militaire des séparatistes, aucun changement n’est apparu dans la configuration politique des régions concernées. Les cessez-le-feu se maintiennent toujours près de vingt ans aprèsa, chaque année qui s’écoule renforce encore les positions des belligérants et voit les initiatives diplomatiques se succéder, sans jamais aboutir. L’impasse politique est complète, la situation est figée, les conflits paraissent bien gelés. Pourtant, cette terminologie ne fait pas l’unanimité en raison de la compréhension erronée qu’elle peut entrainer. De fait, ce ne sont pas les conflits eux-mêmes qui sont gelés, c’est leur résolution1. D’autres observateurs critiquent l’approche perverse induite par l’expression qui sous-entend que, si l’instant est opportun, une solution émergera d’e...

© Presses universitaires de Louvain, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540