Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les Saints dans la Normandie médiévale

 | 
Pierre Bouet
, 
François Neveux

Avant-propos

Pierre Bouet et François Neveux

Texte intégral

1Le présent ouvrage rassemble les communications présentées lors du colloque international de Cerisy-la-Salle consacré aux Saints dans la Normandie médiévale en octobre 1996. Ce colloque, organisé par l’Office universitaire d’études normandes de l’université de Caen, fait partie d’un cycle de rencontres annuelles consacrées à la Normandie médiévale. Inauguré en 1992 par un colloque sur Les Normands en Méditerranée dans le sillage des Tancrède, ce cycle a déjà traité de nombreux sujets concernant l’histoire, la civilisation et la culture normandes : le rôle religieux et politique des évêques du XIe siècle (1993), l’architecture civile, militaire et religieuse des époques romane et gothique (1994), les manuscrits et les enluminures dans le monde normand du Xe au XVe siècle (1995), le culte des saints (1996), Frédéric II et l’héritage normand d’Italie méridionale 1194-1250 (1997), l’architecture de la Renaissance (1998) et la Tapisserie de Bayeux, l’art de broder l’histoire (1999).

2Depuis le XIXe siècle, les saints vénérés en Normandie furent l’objet de nombreuses publications de sources et de multiples monographies, d’un intérêt d’ailleurs inégal. De cette vaste production se détachent les travaux du professeur Lucien Musset et ceux du docteur Jean Fournée. En dépit de leur état de santé fragile, tous les deux avaient accepté de participer à ce colloque de Cerisy-la-Salle et d’y présenter des communications du plus haut intérêt. Ce fut une chance exceptionnelle pour les organisateurs comme pour les participants. Le docteur Fournée nous a malheureusement quittés quelques semaines seulement après le colloque. C’est donc son dernier texte qui figure dans cet ouvrage. Ses recherches, comme celles du professeur Musset, sont d’une grande qualité, mais aucune étude synthétique n’avait été tentée jusqu’à présent. Le colloque eut pour ambition de réunir les meilleurs spécialistes de la question, français et étrangers, et de proposer un bilan des recherches en cours, ainsi qu’un vaste tour d’horizon sur les saints et leurs cultes. Le résultat de cette rencontre a rempli, et même dépassé, les ambitions des organisateurs, comme en témoigne cet ouvrage.

3Le livre s’ouvre sur une copieuse introduction comprenant une présentation des sources hagiographiques (P. Bouet), puis une étude générale sur les saints dans la civilisation médiévale (F. Neveux).

4La première partie s’intitule « De l’hagiographie à l’histoire ». Dans le cadre normand, plusieurs saints du haut Moyen Âge y sont d’abord étudiés, de saint Germain d’Auxerre (Mgr B. Jacqueline) aux saints irlandais (J.-M. Picard). Puis sont abordées les premières chroniques de Fécamp (M. Arnoux) et le témoignage des femmes dans les Miracula (E. Van Houts).

5La seconde partie est consacrée à la « protection des saints ». La question des reliques est traitée en général, à travers les translations (L. Musset), puis en particulier, à travers la collection de la cathédrale de Bayeux (F. Neveux). Après une étude concernant les saints de la vallée de la Risle (V. Gazeau), le culte des saints est évoqué dans le cadre des confréries rouennaises (C. Vincent).

6La troisième partie s’intéresse à « l’iconographie des saints ». En premier lieu est étudié le thème du dragon (M. Baylé). Puis sont abordées les représentations de Thomas Becket (U. Nilgen) et l’iconographie des saints thaumaturges (J. Fournée). Enfin est présentée l’exposition sur les saints populaires organisée au musée de Normandie (J.-J. Bertaux).

7La quatrième partie aborde la question des rapports entre « sainteté et pouvoir ». Guillaume Longue Épée est ainsi considéré comme un « martyr » par son biographe, Dudon de Saint-Quentin (P. Bouet). Qu’en est-il après la conquête de l’Angleterre ? On peut se demander comment les Normands ont regardé les saints anglo-saxons (M. Chibnall) ou quelle fut la politique de la sainteté des rois normands (J. Green). On peut s’interroger enfin sur « l’impossible sainteté » de certains religieux exemplaires, tel Bernard de Tiron (B. Beck). L’ouvrage s’achève par une importante bibliographie des sources et des publications sur la question.

8Les Saints dans la Normandie médiévale propose donc une tentative de synthèse sur une vaste question, qui n’avait guère été abordée dans son ensemble. Ce livre sera un instrument de travail indispensable pour tous les chercheurs. Il pourra également être lu avec profit par tous ceux qui s’intéressent à l’histoire et au culte des saints, c’est-à-dire à un sujet qui touche de près aux origines chrétiennes de notre région et à son épanouissement dans le cadre de la civilisation médiévale. Nos villes et nos campagnes sont truffées d’églises, de chapelles, voire de simples fontaines, dédiées à des saints, et faisant encore l’objet d’un culte immémorial. Le présent ouvrage fournira à chacun des clefs et des pistes de réflexion permettant de comprendre « ce monde que nous avons perdu ».

9La publication de ces Actes nous donne l’occasion d’exprimer notre reconnaissance à l’égard de toutes les instances qui ont rendu possible la tenue de ce colloque international : la Direction régionale des affaires culturelles, le Conseil régional de Basse-Normandie, le Conseil général de la Manche et la Communauté de communes de Cerisy-la-Salle. Nous tenons également à remercier nos collègues français et étrangers qui ont accepté de présenter le fruit de leurs recherches lors de cette rencontre.

10Nous exprimons enfin notre gratitude, d’une part à l’Association des amis de Pontigny-Cerisy qui a mis à notre disposition le cadre prestigieux de son château et qui a accueilli avec dévouement les nombreux participants de ce colloque et, d’autre part, aux Presses universitaires de Caen qui ont apporté tous leurs soins à la réalisation de cet ouvrage.

Auteurs

Directeur de l’Office universitaire d’études normandes de l’université de Caen Basse-Normandie

Professeur d’histoire médiévale, Université de Caen Basse-Normandie

© Presses universitaires de Caen, 2000

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540