Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’Historiographie médiévale normande et ses sources antiques (Xe-XIIe siècle)

 | 
Pierre Bauduin
, 
Marie-Agnès Lucas-Avenel

Transmission et tradition : manuscrits, réseaux d’accès aux savoirs

Postérité et transmission des œuvres historiographiques carolingiennes dans les manuscrits des mondes normands

Rosamond McKitterick

Résumé

La rareté des témoins conservés des manuscrits normands et anglo-normands des XIe et XIIe siècles retraçant l’histoire des Francs, de même que la présentation extrêmement sélective de l’histoire des Francs dans l’historiographie normande, notamment par Dudon, Robert de Torigni et les auteurs des Annales de Jumièges ou de l’Abbreviatio gestarum regum Franciae, étudiée dans le présent article, suggèrent que le monde normand manifestait peu d’intérêt ou connaissait mal l’histoire carolingienne. Au lieu de cela, l’histoire des Francs et des Carolingiens faisait simplement partie d’un arrière-plan ancien dans lequel s’inscrivait l’émergence des Normands.

The meagre evidence of extant Norman and Anglo-Norman manuscripts of the 11th and 12th centuries containing Frankish history, together with the highly selective presentation of Frankish history in Norman historiography, notably by Dudo, Robert de Torigni, and the authors of the Annals of Jumièges and the Abbreviatio gestarum regum Franciae, examined in this paper suggest that there was little interest in, or knowledge of, Carolingian history in the Norman world. Instead, Frankish and Carolingian history merely formed part of the ancient historical background for the emergence of the Normans.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les Annales regni Francorum sont, de tous les textes historiographiques carolingiens, celui qui a été le plus largement diffusé. Dans la seconde moitié du IXe siècle on trouve, partout dans les royaumes francs, un nombre impressionnant de manuscrits témoins de ce texte. Cependant, une seule version de ces Annales, une version révisée qui daterait du Xe siècle, pourrait être d’origine normande (la date de son arrivée en Normandie est inconnue)1. Rien n’indique qu’il existe quelque copie normande des Annales regni Francorum datant des XIe ou XIIe siècles, ni de copie provenant d’Angleterre anglo-normande ni de Normandie, sauf peut-être dans le catalogue du Bec, sous la référence Gesta regum Franciae relevée par Omont et Nortier2. Enfin, pour des raisons qui seront clarifiées plus bas, les Annales regni Francorum ne semblent pas avoir eu d’impact particulier ni sur l’écriture historique ni sur la connaissance de l’histoire franque en Normandie.

Les textes historiographiques carolingiens...

Auteur

Rosamond McKitterick est professeur d’histoire médiévale à l’université de Cambridge, membre et vice-directrice du Sydney Sussex College. Elle a publié des articles sur l’alphabétisation, la transmission des manuscrits, les perceptions du passé, l’écriture de l’histoire et la culture politique au début du Moyen Âge. Ses intérêts portent actuellement sur la transmission des savoirs au début du Moyen Âge, la manière dont le savoir et l’utilisation du passé peuvent entrer dans la formation de l’identité culturelle et politique d’un peuple ainsi que la transformation de Rome en ville chrétienne au début du Moyen Âge. Elle a obtenu les diplômes de master, doctorat et Litt.D de l’université de Cambridge et a étudié la paléographie à Munich. Parmi ses publications récentes : History and Memory in the Carolingian World (2004 ; édition française, 2009), Perceptions of the Past in the Early Middle Ages (2006), Charlemagne : the Formation of a European Identity/Karl der Grosse (2008) et Turning over a New Leaf : Change and Development in the Medieval Book (en collaboration avec Erik Kwakkel et Rodney Thomson, 2012). La Royal Dutch Academy lui a décerné le Dr A.H. Heineken International Prize for History.

© Presses universitaires de Caen, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540