Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les Projets de l’abbé Castel de Saint-Pierre (1658-1743)

 | 
Carole Dornier
, 
Claudine Poulouin

Refonder ou aménager l’absolutisme ?

La politique culturelle dans les projets de l’abbé de Saint-Pierre

Cultural measures in Saint-Pierre’s projects

Carole Dornier

Résumé

Plusieurs projets de Castel de Saint-Pierre sont consacrés aux œuvres de l’art et de l’esprit (livres, spectacles, sciences…). Comment ces projets, visant l’utilité et le bonheur du plus grand nombre, s’inscrivent-ils dans le sillage de la politique culturelle de l’absolutisme initiée en France au siècle précédent ? Sont étudiées la radicalisation qui en découle – la puissance de l’État devant soumettre les institutions et les œuvres de culture à la prospérité de tous – et la liquidation envisagée de modèles propres à l’absolutisme culturel qui apparaît par contraste dans toute sa complexité.

Several of Saint-Pierre’s projects are devoted to works of art and works of the mind (books, shows, sciences…). Do these projects, which intended to be as useful as possible and to favour happiness for the great numbers, follow the wake of cultural measures of absolutism initiated in France in the previous century? This paper studies the radicalisation implied by his projects—the power of the state having to submit cultural institutions and works to everyone’s prosperity—and the planned liquidation of models peculiar to cultural absolutism which contrastingly appears as very complex.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Pour les lecteurs d’aujourd’hui, l’abbé de Saint-Pierre est surtout connu pour l’élaboration de réformes visant les politiques publiques en matière de relations internationales, de fiscalité, de commerce. Ce sont les grands domaines de préoccupation liés par le rapport entre dette publique, fiscalité, prospérité économique et guerre, qui inspirent nombre de réflexions sur la nature de la puissance des nations européennes dans la période qui suit la guerre de Succession d’Espagne. Dans l’opinion publique du XVIIIe siècle, il a été rendu surtout célèbre par son Projet de paix perpétuelle et pour le bruit autour de son éviction de l’Académie française par suite de la rédaction du Discours sur la polysynodie, qui souleva contre lui, comme le dit Saint-Simon, « les anciens courtisans du feu Roi »1. La contribution de l’abbé de Saint-Pierre à la réflexion sur les institutions et les pol...

Auteur

Carole Dornier est professeur de littérature française à l’université de Caen Basse-Normandie. Auteur d’ouvrages sur Crébillon fils (Le Discours de maîtrise du libertin, Paris, Klincksieck, 1994) et Prévost (Manon Lescaut, Paris, Gallimard [Foliothèque], 1997), d’une édition critique des Considérations sur les mœurs de Duclos (Paris, H. Champion, 2000), elle a publié des articles et dirigé des collectifs sur l’écriture moraliste au XVIIIe siècle et plus récemment sur le témoignage (Dix-huitième siècle, nº 39, 2007). Elle prépare une édition électronique génétique d’un manuscrit de travail de Montesquieu (Pensées). Elle dirige un projet de recherches sur l’abbé de Saint-Pierre dans le cadre du contrat de projet État-région de Basse-Normandie.

© Presses universitaires de Caen, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540