Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les Projets de l’abbé Castel de Saint-Pierre (1658-1743)

 | 
Carole Dornier
, 
Claudine Poulouin

Rêves d’Europe

La présence de la Turquie dans les projets de paix de l’abbé de Saint-Pierre

The presence of Turkey in Saint-Pierre’s projects for setting peace

Rachida Tlili Sellaouti

Résumé

Le Projet de paix de l’abbé de Saint-Pierre se place dans la perspective d’une construction universelle d’un système de paix dans la mesure où il y assigne une place à la Turquie et à l’ensemble du monde ottoman, ce qui fait toute l’actualité de l’auteur et la modernité de sa conception du lien international… Cependant cette place n’est pas toujours constante ni explicite ; elle a évolué d’une version à une autre du Projet. La position de l’auteur semble même paradoxale à cet égard ; elle traduirait plutôt une sorte de stratégie discursive…
Une analyse approfondie des différentes versions du Projet, voire un dépouillement systématique de l’ensemble de l’œuvre de l’auteur permettrait d’éclairer la pensée universaliste de l’abbé de Saint-Pierre dans la mesure où cette pensée s’exprime à travers les nombreuses questions abordées dans l’ensemble de l’œuvre et que la densité de la matière et la complexité du style rendent quelque peu opaques.
Aussi et afin de mieux appréhender la modernité de cet esprit éclairé, il y a lieu de dépasser les liens classiques plutôt réducteurs de la portée de l’auteur et de l’apport de sa réflexion et d’explorer d’autres réseaux comme ses relations avec Mme Dupin ou encore les témoignages de George Sand, assez édifiants…

In his Project for Setting Peace, Saint-Pierre’s perspective is the construction of a universal peace system, in which he assigns a place to Turkey and the whole of the Ottoman world, which gives all its modernity and topicality to his conception of international relations… Yet Turkey’s place is not always constant or explicit – it evolved from one version to another of the Project. In this regard the author’s position even seems paradoxical – and rather seems to reflect a discursive strategy…
A thorough study of the different versions of the Project, or even a systematic collection and analysis of the whole of the author’s works would shed light on Saint-Pierre’s universalist thought, which is expressed through the numerous issues tackled in his oeuvre, and as the density of the subject matter and the complexity of his style make his works somewhat impenetrable.
Therefore the modernity of this enlightened mind will be better grasped through going beyond the classical—sometimes simplistic—links between the author’s heritage and the contributions of his thought. Other webs should be explored, such as his relations to Mme Dupin, or George Sand’s testimonies, which prove quite instructive…

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au cours du XVIIIe siècle, l’Empire ottoman occupe une place essentielle sur la scène internationale et assure notamment une place importante dans le maintien de l’équilibre européen, même si, pour l’abbé de Saint-Pierre, l’équilibre est loin de constituer un « préservatif » contre les guerres1. Or cette place de l’Empire ottoman au sein de l’Europe lui a été généralement contestée et rares sont les projets qui accordent une place à la Turquie dans la construction d’un système de paix universelle. Parmi ces projets, trois évoquent explicitement cette question de la place de la Turquie dans l’ordre européen : très tôt, celui d’Émeric Crucé2, ensuite celui de l’abbé de Saint-Pierre, enfin celui de Linguet3 qui clôt, en quelque sorte le XVIIIe siècle autour de cette réflexion. Plus particulièrement, l’abbé de Saint-Pierre aborde cette question à travers ses multiples ouvrages, ce qui permet une étude relativement exhaustive de ce dossier à travers une grande partie de son œuvre.

Le Proj...

Auteur

Rachida Tlili Sellaouti est maître de conférences en histoire moderne à l’université de Tunis la Manouba. Elle a soutenu une thèse de sémantique historique : Formes discursives et comportements politiques : la société française en 1789 (Tunis, Publications de la faculté des lettres Manouba, 1998) et a publié sur la cosmopolitique du droit des gens, les relations entre les peuples et en particulier la relation de la France révolutionnaire au monde musulman. Sa thèse d’habilitation, La diplomatie de la France révolutionnaire. République et monde musulman (1789-1815) est en cours de publication.

© Presses universitaires de Caen, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540