Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Autour de Lanfranc (1010-2010)

 | 
Julia Barrow
, 
Fabrice Delivré
, 
Véronique Gazeau

L’enjeu réformateur : concorde et discorde

Absalon : évêque, guerrier et le Richelieu du Danemark

Helle Vogt
Traduction de Lino Vogt

Résumé

Dans la seconde moitié du XIIe et au début du XIIIe siècle, le royaume du Danemark traversa une période de mutations qui le vit passer du chaos et de l’anarchie créés par les guerres civiles à une situation dans laquelle l’Église et la Couronne travaillaient conjointement à assurer la paix et la prospérité. Ce processus se déroula en particulier au travers d’une législation active et d’une politique de croisade. Dans ce cadre, de nombreux évêques jouèrent un rôle crucial, en qualité de princes d’Église et de titulaires d’importants offices séculiers, comme ceux de chanceliers du roi ou de commandants de la flotte. Le personnage principal de cet article est Absalon, évêque de Roskilde (1158-1191) et archevêque de Lund (1177-1201), issu d’une des plus puissantes familles danoises, formé en théologie et en droit canonique à Paris et exercé au métier des armes. Absalon est un bon exemple des évêques impliqués dans les affaires du siècle, jusqu’à rendre très difficile la distinction entre les deux sphères séculière et ecclésiastique. L’article se concentre sur deux aspects de l’engagement d’Absalon dans les affaires séculières : les croisades contre les Wendes et la grande vague législative qui concerna le Danemark vers 1200.

In the second half of the twelfth and at the beginning of the thirteenth century the Danish kingdom went through a period of changes, passing from chaos and lawlessness created by the civil wars to a situation in which the Church and the Crown worked together to secure peace and prosperity. This was achieved mainly through an active legislation and crusader politics. In this process, many bishops played a crucial role as princes of the church and holders of important secular offices such as royal chancellors or commanders of the fleet. The major figure in this article is Absalon bishop of Roskilde (1158-1191) and archbishop of Lund (1177-1201), born into one of the mightiest families in Denmark, educated in theology and canon law in Paris, and trained as a soldier. He is a very good example of the bishops involved in secular affairs and why it can be very difficult to distinguish between the secular and the ecclesiastical sphere. The paper focuses on two aspects of Absalon’s involvement in secular affairs: the crusades against the Wends and the great wave of legislation that took place in Denmark around 1200.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Qui mox antistes creatus non minus piratam se quam pontificem gessit, parui estimans intus religionem tueri, se foris eam periclitari pareretur. Neque enim minus sacrorum attinet cultui publice religionis hostes repellere quam cerimoniarum tutele uacare. […] conuulsos patrie penates erexit2.

Ainsi s’exprimait Saxo Grammaticus dans ses Gesta Danorum au début du XIIIe siècle au sujet d’Absalon, à la fois évêque, guerrier et croisé.

Si plusieurs évêques des pays nordiques ont joué un rôle important au XIIe siècle, ils n’ont pas laissé de sources consistantes, tandis qu’on conserve une production documentaire abondante pour dresser un tableau de l’implication dans les affaires séculières de deux prélats, Absalon et Øystein de Bergen (archevêque de 1157 à 1188)3. Absalon, probablement né en 11284, était le fils de l’un des plus puissants hommes du royaume. La...

Auteur

Helle Vogt est senior lecturer en histoire du droit à la faculté des sciences juridiques de l’université de Copenhague. Ses recherches sont consacrées à l’histoire du droit des pays nordiques entre 1150 et 1850 ainsi qu’à l’étude des interactions entre coutumes locales et normes canoniques savantes. Ses principaux travaux – parmi lesquels The Function of Kinship in Medieval Nordic Legislation (Brill, 2010) – ont été publiés dans ce domaine.

Lino Vogt (Traducteur)

© Presses universitaires de Caen, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540