Version classiqueVersion mobile

Autour de Lanfranc (1010-2010)

 | 
Julia Barrow
, 
Fabrice Delivré
, 
Véronique Gazeau

Figures de la réforme, milieux réformateurs (II)

Façonner la figure d’un réformateur. Le coutumier de Saint-Quentin de Beauvais et Yves de Chartres

Pauline Labey

Résumé

Le coutumier de l’abbaye de Saint-Quentin de Beauvais fut rédigé près de cinquante ans après la fondation de la communauté et trente années après la mort de l’homme qui en fut le premier prévôt, Yves de Chartres. Ce décalage permet de porter un regard particulier sur les notions de réforme et plus encore de réformateur, celui des générations qui succédèrent au premier mouvement de la réforme du tournant des XIe et XIIe siècles. Le statut de ce texte, véritable plaidoyer en faveur des coutumes modérées de la communauté, éclaire d’une façon originale ces questions. L’auteur du texte construit en effet son argumentation autour des différentes figures d’Yves de Chartres, qui apparaissent dans des lieux stratégiques de la défense et correspondent à trois facettes du réformateur : le théologien, le clerc régulier et le législateur pragmatique.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le coutumier de l’abbaye de Saint-Quentin de Beauvais fut rédigé près de cinquante ans après la fondation de la communauté et trente années après la mort de l’homme qui en fut le premier prévôt, Yves de Chartres. Ce décalage dans le temps permet de porter un regard particulier sur les notions de réforme et plus encore de réformateur, celui des générations qui succédèrent au premier mouvement de la réforme du tournant des XIe et XIIe siècles. Quelle image ressort des références à Yves de Chartres présentes dans le texte ? Quelle utilisation est faite de l’autorité du « réformateur », plusieurs années après sa disparition ? Dans quelle mesure un texte dit normatif se fait-il l’écho de la pensée de celui qui en inspira les préceptes ? Au-delà du lien particulier entre un réformateur et une communauté, il importe d’examiner les stratégies de rédaction d’un coutumier régulier, stratégies à l’i...

Auteur

Pauline Labey est docteur en histoire médiévale. Elle a soutenu sa thèse, « Garde et cure des corps. Discours anthropologiques et pratiques sociales régulières autour du malade (XIIe-XIIIe siècle) » sous la direction d’Alain Boureau (EHESS, 2012). Elle est responsable de projet éditorial en histoire pour les Éditions Fayard.

© Presses universitaires de Caen, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search