Version classiqueVersion mobile

Autour de Lanfranc (1010-2010)

 | 
Julia Barrow
, 
Fabrice Delivré
, 
Véronique Gazeau

Figures de la réforme, milieux réformateurs (I)

Avant Lanfranc. Un réexamen de la carrière de Mauger, archevêque de Rouen (1037-1054/55)

Richard Allen

Résumé

Cet article analyse la carrière de Mauger, archevêque de Rouen, et sa contribution à la vie religieuse de la Normandie dans les premières années de la carrière ecclésiastique de Lanfranc. Fils du duc Richard II et de sa deuxième femme Papie, l’archevêque était, avec son frère Guillaume, comte d’Arques, parmi les plus puissants dans le duché pendant la minorité de Guillaume le Conquérant. Néanmoins, son règne prit fin avec sa déposition et les spécialistes modernes ont longtemps considéré Mauger comme un évêque non reformateur, antithèse de Lanfranc, réputé à juste titre pour ses largesses, sa quête du profit personnel et ses spoliations. À travers l’étude fine de sources peu étudiées, bien que connues, cet article entend offrir une autre perspective sur le personnage de Mauger, et par conséquent révéler un homme qui s’est non seulement consacré au bon état général de son Église, mais qui s’est aussi intéressé à la vie spirituelle de la province et de la cité sous son autorité.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le fils du duc Richard II et de sa deuxième femme Papie, l’archevêque de Rouen Mauger, fut, avec son frère Guillaume d’Arques, comte de Talou, parmi les plus puissants dans le duché pendant la minorité de Guillaume le Bâtard. Néanmoins, son épiscopat prit fin avec sa déposition, et les historiens modernes ont longtemps considéré Mauger comme un évêque non réformateur, un pré-grégorien, l’antithèse de Lanfranc, réputé, à juste titre, pour ses largesses, pour ne s’intéresser qu’à son profit personnel et pour ses spoliations2. Cependant, certains indices suggèrent que Mauger a été traité injustement, non seulement par des chroniqueurs contemporains, mais aussi par des spécialistes modernes, qui répètent volontiers les histoires scandaleuses de leurs homologues médiévaux. Mauger devint archevêque pendant une des périodes les plus troublées de l’histoire du duché, mais il semble néanmoins avoi...

Auteur

Richard Allen est spécialiste de l’histoire ecclésiastique de la Normandie ducale. Il a été Junior Research Fellow à St. John’s College, Oxford, et chercheur post-doctoral à l’université de Caen Basse-Normandie. Il est aujourd’hui archiviste à St. Peter’s College, Oxford. Ses recherches s’articulent principalement autour de l’édition critique de chartes et il prépare actuellement la publication des actes des évêques d’Avranches, Coutances et Sées, sous forme papier et électronique, pour le projet Corpus des actes épiscopaux normands (XIe-XIIIe siècle). Il a par ailleurs publié des articles sur le pouvoir épiscopal, les activités historiographiques, dont une édition critique des Acta archiepiscoporum Rotomagensium, et la réforme des chapitres cathédraux au Moyen Âge. Il s’intéresse également à l’histoire de l’abbaye de Savigny et a réalisé une étude approfondie de l’imposant corpus des chartes saviniennes, dont les résultats seront publiés dans les actes de deux colloques tenus à Cerisy en 2012 et 2013.

© Presses universitaires de Caen, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search