Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Compositions et recompositions du lien social en Irlande

 | 
Anne-Catherine Lobo

Dynamiques contemporaines

Le conflit d’Irish Ferries et l’accueil des travailleurs immigrés en Irlande

Bairbre Ni Chiosain

Résumé

En 2005, la compagnie maritime Irish Ferries a annoncé un plan de départs volontaires concernant son personnel irlandais. Elle prévoyait de remplacer ces travailleurs par des travailleurs d’Europe de l’Est payés la moitié du salaire minimum irlandais. Cette annonce a déclenché une grève culminant en une journée de mobilisation nationale pendant laquelle 150 000 personnes défilèrent dans les rues du pays pour protester contre le licenciement des travailleurs irlandais et l’exploitation des travailleurs immigrés. Cet article revient sur les différentes étapes du conflit Irish Ferries, et en particulier le déroulement de la journée de mobilisation nationale. Il analyse les conséquences de ce conflit sur le débat concernant la place des travailleurs immigrés en Irlande aujourd’hui.

In 2005, Irish Ferries announced its plan to offer voluntary redundancy to its workers and to outsource the recruitment of replacement workers from Eastern Europe earning half the minimum Irish wage. The strike which ensued gained momentum and a national day of protest saw 150,000 people take to the streets all over the country to demonstrate both against the redundancies of Irish workers, and the exploitation of foreign workers. This paper outlines the different stages of the Irish Ferries dispute and studies the national day of protest. It then analyses the impact of these events on the debate about the place of immigrant workers in Ireland today.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En 2005, la compagnie maritime Irish Ferries a lancé un plan de départs volontaires auprès de son personnel irlandais. Elle espérait ainsi remplacer ceux qui accepteraient de quitter l’entreprise par des travailleurs d’Europe de l’Est, engagés par l’entremise d’une agence de recrutement basée à Chypre. Pour ce faire, la compagnie voulait immatriculer ses navires sous pavillon de complaisance chypriote, afin de ne pas avoir à payer le salaire minimum irlandais à ses futurs employés.

En novembre et décembre 2005, la compagnie fut paralysée par une grève du personnel navigant, qui a joui d’un énorme capital de sympathie. Des manifestations de soutien ont rassemblé plus de 150 000 personnes dans l’ensemble du pays, les plus importantes depuis vingt-cinq ans, et un débat public a eu lieu sur la question épineuse des effets de l’immigration de masse, tout comme celle de l’accue...

Auteur

Université de la Sorbonne nouvelle – Paris III

© Presses universitaires de Caen, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540