Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le groupe d’Éducation nouvelle d’Eure-et-Loir et l’essor du mouvement Freinet (1927-1947)

 | 
Josette Ueberschlag

Un groupe d’Éducation nouvelle en Eure-et-Loir

Naissance du groupe

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Il s’écoulera trois ans avant que le Groupe de jeunes dans lequel sont à l’œuvre des logiques de médiation et de représentation symbolique devienne un espace de pouvoir institutionnel. Le temps de l’action aura été différé jusqu’à la fusion des deux syndicats d’enseignants. Préalable indispensable, semble-t-il.

Le SNI, syndicat unifié des instituteurs

Après les événements de février 1934, l’ensemble des instituteurs du SN et du SU sentent qu’ils partagent davantage de points d’accord que de motifs de division, ce qui les amène à engager des pourparlers pour former un syndicat unique (le SNI). La fusion est pratiquement actée en Eure-et-Loir en juillet 1934 : les syndiqués SN accèdent à la demande du SU en votant son rattachement par 140 voix contre 101. C’est ainsi qu’une redéfinition de la politique syndicale enseignante s’élabore en Eure-et-Loir avant les autres départements. L’assemblée générale dans le même mouvement élit René Martin au poste de secrétaire général et rédige une mo...

© Presses universitaires de Caen, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540