Version classiqueVersion mobile

Le groupe d’Éducation nouvelle d’Eure-et-Loir et l’essor du mouvement Freinet (1927-1947)

 | 
Josette Ueberschlag

Table des matières

Alain Vergnioux

Préface

Prologue à l’édification d’une école pour le peuple

Deux syndicats d’instituteurs
Rencontre décisive à Tours en 1927
Paris 1928 : création de la CEL
L’organisation de la CEL
Les groupes d’Éducation nouvelle, fondements de l’ICEM ?

Terre d’accueil du premier groupe d’Éducation nouvelle

L’imprimerie, l’outil fédérateur

Un poste rural : Lutz-en-Dunois
L’imprimerie, outil de leur pédagogie
Le journal scolaire
Jour de rentrée
Début modeste d’un réseau entre collègues

Un département rural

Le paysage
Les hommes
Cartographie scolaire du département
Gémination des écoles
Le personnel des écoles primaires
Pour qui vote-t-on ?
La crise des années 1930 dans un département rural

Le terreau de l’union

Un système éducatif inégalitaire
La bourgeoisie / les classes populaires
L’École normale
Origine sociale des normaliens et normaliennes
Le fascisme au village
Malaise des fonctionnaires
Se rassembler

Un groupe d’Éducation nouvelle en Eure-et-Loir

Prélude à l’installation

Paul Vigueur
Un Groupe de jeunes intersyndical
Temps de la médiation et temps de l’action
L’équipe pédagogique d’Emmanuel Pichot

Valeurs communes

La foi dans le progrès
Valeurs républicaines
Défense de l’école publique
Valeurs laïques
La Ligue de l’enseignement

Naissance du groupe

Le SNI, syndicat unifié des instituteurs
Création du GEN
Double affiliation : GFEN et CEL
Réussite du GEN
Séance inaugurale
Réactions

Le changement par le partage des innovations

Les écoles rurales, un terrain propice à l’innovation
Compagnonnage
Immersion et implication
Distanciation et explicitation
Quand le hasard devient nécessité
Le changement, comment ?
Libérer l’expression des enfants
Communiquer
Coopérer
Le GEN, un collectif de pensée

Au temps du Front populaire

Vers une pédagogie ouverte

1936, un parfum de liberté
Vers l’école unique
Réorientation de l’éducation physique
Les activités dirigées

Politique culturelle

Prolongation de la scolarité obligatoire
Application de la réforme en zone rurale
Extension de la politique d’Éducation populaire
Popularisation des arts
La querelle des formats filmiques
Freinet et le GFEN au temps du Front populaire

Espérances déçues

Engrenage inéluctable

Le pacifisme des instituteurs mis à mal
Les accords de Munich
La grève du 30 novembre 1938
Le secrétariat de mairie : seconde mission des instituteurs
L’été 1940 : « l’instituteur, voilà l’ennemi »…

La guerre

Les secrétariats de mairie sous l’Occupation
Jean Moulin et les officiers allemands
La désorganisation de l’Éducation nationale
La Résistance s’organise
Paul Vigueur, résistant

L’essor du mouvement Freinet

Un nouveau départ

L’immédiat après-guerre
Le déchaînement des ambitions
Contre-attaque de Freinet
L’Union pédagogique
Prise de distance vis-à-vis du GFEN
La création de l’ICEM

Le sens de la pédagogie Freinet

Éducation populaire, culture populaire
L’école du travail
Influences politiques et sociales
Le fonds libertaire
Les apports de la jeune révolution russe
L’Éducation nouvelle
L’engagement pédagogique de Freinet
Les techniques Freinet, outils de communication
La pédagogie au service d’un monde nouveau

Des réseaux pour une dynamique de changement

Un réseau local
Le mouvement Freinet
En quête de partage
Changement de cap : de L’imprimerie à l’école à L’éducateur prolétarien
Attentisme sous le Front populaire
Affirmation d’un pouvoir central
Post-scriptum

Documents et bibliographie

Archives
Archives départementales d’Eure-et-Loir (AD 28)
Dossiers d’instituteurs
Archives départementales des Alpes-Maritimes (AD 06)
Archives nationales (AN)
Archives de l’Institut français d’histoire sociale (IFHS), fonds versé au Collectif des centres de documentation en histoire ouvrière et sociale (CODHOS)
Archives Paul Langevin à l’École supérieure de physique et de chimie industrielles (ESPCI)
Enquêtes par entretiens et questionnaires
Presse
Écrits de Freinet consultés
Ouvrages et articles principaux
École et éducation
Autres

Annexes

Annexe I – Chronologie des activités du GEN d’Eure-et-Loir de 1927 à 1947
Annexe II – En marge du congrès de la Fédération unitaire de l’enseignement à Tours en 1927, Freinet réunit une trentaine de syndicalistes intéressés par l’imprimerie à l’école. Certains utilisent déjà cette technique dans leur classe, d’autres non. Convaincus, les couples Pichot et Cornec deviendront « imprimeurs » à la rentrée 1927. Il s’agit pour Freinet du « premier congrès des imprimeurs ». © Archives des Amis de Freinet.
 
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search