Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

Précédent Suivant

Résumés

p. 315-325


Texte intégral

Juan Carlos d’Amico

Le Charles Quint de Pierre Chaunu : les risques d’une biographie

1L’article de Juan Carlos d’Amico analyse les spécificités du regard que Pierre Chaunu porta sur l’empereur Charles Quint, souvent identifié comme le maître d’un empire sur lequel le soleil ne se couchait jamais. Selon l’historien, Charles Quint était un protagoniste essentiel de la première mondialisation et allait durablement marquer un avenir que, paradoxalement, il refusait. Bien qu’il accorde une large place aux événements, le récit de Chaunu prend rapidement l’allure d’une réflexion théorique, historique, interprétative, parfois même intemporelle. Sa lucidité dans l’analyse des événements, parfois surprenante, parfois dérangeante, voire provocatrice, est sans compromis avec les lieux communs transmis par les différentes histoires nationales autour de Charles Quint. Une lucidité qui cherche à éviter un mal pouvant frapper les biographes, lesquels à force de vouloir bien parler de leur personnage finissent par donner une représentation partiale de la réalité.

The Charles Quint of Pierre Chaunu: the risks of a biography

2Juan Carlos d’Amico’s article analyses the specificities of Pierre Chaunu’s view of Emperor Charles V, often identified as the master of an empire on which the sun never set. According to the historian, Charles V was an essential protagonist of the first wave of globalization, and lastingly marked a future that he, paradoxically, refused. Although it gives a great deal of attention to events, Chaunu’s narrative quickly takes on the appearance of a theoretical, historical, interpretative, sometimes even timeless reflection. His shrewd analysis of events, sometimes surprising, sometimes disturbing, even provocative, is uncompromising with the commonplace ideas passed down through the various national biographies of Charles V. His lucidity seeks to avoid an evil that sometimes strikes biographers, who by dint of wanting to speak well of their character, end up giving a partial representation of reality.

Lucien Bély

L’idée de civilisation dans l’œuvre de Pierre Chaunu

3Pierre Chaunu a publié deux livres où apparaît le mot « civilisation ». Je montrerai que cet historien ne se sent pas à l’aise avec cette notion car il est sensible aux grandes souffrances qui marquent les sociétés des Temps modernes. Il considère en revanche que la révolution scientifique est un apport essentiel et spécifique de ces trois siècles et il veut démontrer que le progrès dans les sciences ne se fait pas contre la religion mais plutôt dans le contexte de la réforme religieuse dans le monde protestant et dans le monde catholique. Il se montre aussi très sensible au défi rationaliste lancé par Spinoza. Au contraire, il refuse de tenir compte de certains aspects liés à la civilisation : la mode, le luxe ou la culture de cour, qu’il dédaigne un peu, ou bien la diplomatie alors qu’il insiste sur l’impact de la guerre. Il se montre aussi très réticent à l’égard des Lumières comme aspect de la civilisation au XVIIIe siècle.

The idea of civilization in the work of Pierre Chaunu

4Pierre Chaunu published two books with the word “civilization” in the title. I will show that that notion made the historian uneasy for he was quite sensitive to the terrible sufferings of the European societies of Early Modern Times. On the other hand, he considered that the scientific revolution was an essential and specific contribution of these three centuries and he wanted to show that progress in science is not made against religion but rather in the context of religious reform in the Protestant and in the Catholic worlds. He was also very sensitive to Spinoza’s rationalist challenge. He refused to take into account certain aspects related to civilization: fashion, luxury or court culture, which he despised a little, or diplomacy, while he insisted on the impact of war. He was also very reticent about the Enlightenment as an aspect of civilization in the 18th century.

Louise Bénat-Tachot

L’Amérique et les Amériques de Pierre Chaunu au XXIe siècle : forces et faiblesses d’une grammaire des espaces

5L’ouvrage de Pierre Chaunu, L’Amérique et les Amériques, de la Préhistoire à nos jours (1964), est un ouvrage qu’il convient de relire avec attention. Nous avons voulu démontrer qu’il illustre la dimension pionnière et l’ampleur de vue de cet historien, au demeurant parfois excessif dans ses jugements historiques. Chaunu a su relever le défi consistant à dresser une fresque de belle envergure, qui saisit les grands enjeux spatiaux et les dynamiques historiques des peuplements américains en s’adossant à une culture exceptionnelle. Rien de plus roboratif pour un jeune historien aujourd’hui que de lire cet ouvrage qui met à l’épreuve la puissance du savoir et de l’esprit critique.

L’Amérique et les Amériques de Pierre Chaunu in the 21st century: strengths and weaknesses of a grammar of spaces

6Pierre Chaunu’s book, America and the Americas, from prehistory to the present day (1964), is a book one should read again carefully. Our intention here is to show that it illustrates the pioneering dimension and breadth of vision of this historian although some of his historical judgments may be excessive. Chaunu rose to the challenge of putting together a large-scale work which captures the major spatial issues and historical dynamics of American settlements, drawing on his exceptional culture. Nothing is more stimulating for a young historian today than to read this book, which tests the power of knowledge and of critical thinking.

Caroline Callard

L’historien, la mort, l’amas. Quelques remarques sur La mort à Paris de Pierre Chaunu

7Le grand livre de Pierre Chaunu sur La mort à Paris, XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles raconte la déviation d’un message théologique : la première partie de l’ouvrage insiste sur la radicale nouveauté du message vétéro-testamentaire consistant à isoler le monde des morts de celui des vivants (Abraham ne nous connaît plus !), mais la seconde partie, consacrée à l’analyse des testaments parisiens, montre la permanence et même la recharge de la solidarité des vivants et des morts dans le monde catholique. Ce retour anthropologique de la communauté des morts et des vivants devrait heurter cet historien qui revendique d’écrire en croyant, et dont la sensibilité protestante, rejetant le dogme du Purgatoire, s’attache à la rude pédagogie de l’Ancien Testament. Or, parce que les documents qu’ils ont laissés expriment l’angoisse des femmes et des hommes devant la mort avec une force incomparable, son empathie d’historien s’attache aux testateurs parisiens. Ce travail paradoxal des morts dans un ouvrage qui cherche à les arraisonner fonctionne comme un symptôme, celui d’un historien hanté par la mort, le deuil, et l’écriture d’une rencontre avec la morte primordiale : la dame blanche dont l’ego-histoire de Pierre Chaunu fait le récit. On montrera le rôle à la fois intime et épistémologique, mais social également, joué par cette figure totémique et la figure d’historien qu’elle fait advenir.

The historian, the death, the heap. Some remarks on Pierre Chaunu’s La mort à Paris

8Pierre Chaunu’s great book La mort à Paris, XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles deals with the deviation of a theological message: the first part of the book focuses on the radical novelty of the vetero-testamentary message consisting in isolating the world of the dead from the world of the living (Abraham does not know us any more!), but the second part, devoted to the analysis of Parisian last wills, shows the permanence and even the renewal of the solidarity between the living and the dead in the Catholic world. This anthropological comeback of the community of the dead and the living should have bothered this historian who claimed to write as a Christian, and whose Protestant sensibility, rejecting the dogma of Purgatory, is rooted in the harsh pedagogy of the Old Testament. However, because the documents they left behind express the anguish of women and men toward death with incomparable strength, his empathy as a historian goes to Parisian testators. This paradoxical work of the dead is symptomatic of a historian haunted by death, mourning, and the writing of an encounter with the primordial dead: the “White Lady” whose story is told in Pierre Chaunu’s famous ego-history. We will show the intimate and epistemological, but also social, role played by this totemic figure.

Séverin Duc

La violence et les violences de l’Ancien et du Nouveau mondes (XVIe-XXe siècles)

9L’histoire de la violence n’est pas au centre des travaux de Pierre Chaunu. Il était historien de la structure et de la longue durée, des « pesées globales » et de la foi dans l’informatique. Ici, il s’agit moins de réfléchir à la discrétion du thème de la violence et des violences que de se demander ce que, méthodologiquement, les travaux chaunusiens peuvent nous apporter à l’analyse de ces phénomènes. Sans être centrales, celle-là et celles-ci constituent une périphérie riche en réflexion entre les travaux menés sur les empires espagnol et portugais (années 1960) et les États territoriaux travaillant sur eux-mêmes et les deux guerres mondiales (années 1990).

Violence and Violent Acts in the Old and New Worlds (16th-20th centuries)

10The history of violence is not central to Pierre Chaunu’s work. He was a historian of structure, long duration, “global assessment” and faith in computer science. Here, I don’t want to question why he virtually ignored the theme of violence and violent acts, but ponder on what, methodologically speaking, Chaunu’s works can bring to the analysis of these phenomena. Without being central, violence and violent acts provide food for thought, with Chaunu’s work on the Spanish and Portuguese empires and their violent acts (1960s) and on the concept of violence in the history of territorial states and the two world wars (1990s).

Natividad Ferri Carreres

Systèmes de civilisation et crises dans le paysage démographique indien du Pérou (1532-1980)

11Selon Pierre Chaunu, il y a des moments clés de cassure dans l’économie d’une région de la planète qui auront des répercussions sur la croissance ou la diminution de sa démographie. Chaunu a consacré quelques années de ses recherches à l’étude de la démographie amérindienne et mis en évidence la relation de cause à effet entre le système d’exploitation introduit par les Espagnols et le déclin de la population autochtone. Partant de cette prémisse et d’autres considérations de l’historien, nous présentons une analyse de l’évolution de la démographie péruvienne à partir de l’étude de trois grandes crises dans l’économie de ce pays correspondant à trois périodes déterminantes de son histoire : l’empire inca, le début de la période coloniale et les années 1950-1980.

Systems of civilization and crises in the Indian demographic landscape of Peru (1532-1980)

12According to Pierre Chaunu, there are decisive turning points in the economy of a region of the planet that subsequently affect its demographic growth or decline. Chaunu devoted a few years of his research work to the subject of Amerindian demography, and showed that the exploitation system introduced by the Spaniards caused the decline of indigenous populations. Keeping in mind this premise and some of the historian’s other considerations, we present an analysis of the Peruvian demographic evolution based on three major economic crises that took place in the course of Peruvian history at key times: during the Inca Empire, the early colonial period and the years 1950-1980.

Michaël Gasperoni, Davide Mano

Les pratiques et les discours testamentaires des juifs de Rome au début du XVIIIe siècle : premières recherches sérielles

13Cet article se propose d’étudier les discours testamentaires des juifs de Rome au début du XVIIIe siècle afin d’éclairer les représentations et les comportements des juifs face à la mort d’une part, et certains aspects socio-économiques des sociétés juives ghettoïsées d’autre part. Les testaments constituent une source primordiale pour l’histoire des populations juives de la péninsule italienne et ont été à ce titre largement étudiés. Si de nombreux pans de l’historiographie juive ont pu être renouvelés grâce à ces sources, les approches proprement qualitatives, et en particulier celles fondées sur l’étude systématique des archives notariales, restent encore très peu nombreuses. Cette contribution entend donc présenter des pistes de recherche et un cadre méthodologique pour l’analyse sérielle des testaments juifs, dans le sillage des propositions de Pierre Chaunu.

Testamentary practices and speeches of the Jews of Rome in the early eighteenth century: first serial research

14This article aims to study the discourses in the last wills of the Jews living in Rome at the beginning of the 18th century to shed light on both Jewish representations and behaviours toward death as well as some socio-economic aspects concerning Jewish ghettoized societies. Last wills are a primary source for the history of the Jewish populations of the Italian peninsula and have been widely studied. While Jewish historiography has been renewed thanks to these sources, there are still very few strictly qualitative approaches, such as those based on the systematic study of notarial archives. This contribution thus intends to present some research perspectives as well as some methodological guidelines for the serial analysis of Jewish last wills, in the wake of Pierre Chaunu’s work.

Vincent Gourdon, Cyril Grange, Clara Lefèvre

Renouveler l’étude quantitative des registres paroissiaux : l’enquête sur les mariages mixtes catholiques de Paris, 1869-1909

15Dès 1965, Pierre Chaunu vit dans l’analyse sérielle des sources paroissiales une possible convergence entre histoire religieuse et histoire démographique. Son appel n’a pas reçu l’écho désiré dans les décennies suivantes, mais depuis peu diverses enquêtes s’inscrivent dans la logique qu’il promouvait. Cet article présente une enquête menée au sein du Centre Roland Mousnier autour des mariages mixtes interconfessionnels de Paris entre la fin du Second Empire et la Première Guerre mondiale. Après une présentation des principes méthodologiques ayant guidé le projet de recherche – notamment le recours aux registres des mariages catholiques dans une perspective sérielle – et un rappel sur le déclin de la part des mariages catholiques observés à Paris dans la seconde moitié du XIXe siècle, l’étude s’intéresse aux étapes préalables à la célébration des mariages mixtes – montrant une croissance de la part des demandes de dispense pour « disparité de culte » par rapport à celles pour « mixte religion » – ainsi qu’aux modalités mêmes de la célébration en paroisse. Contrairement à ce qu’on pourrait attendre d’une ville marquée par un fort processus de sécularisation, les premiers résultats indiquent une baisse tendancielle de la part des mariages mixtes catholiques entre 1869 et 1909 dans la capitale. En revanche, durant toute la période, il apparaît que les célébrations mixtes catholiques impliquaient majoritairement des couples dont l’épouse était catholique : il semble que les épouses parisiennes étaient plus attachées à une célébration religieuse dans le cadre de leur culte que leurs maris.

Renewing the quantitative study of parish registers: an investigation of Catholic mixed marriages in Paris, 1869-1909

16As early as 1965, Pierre Chaunu saw in the serial analysis of parish sources a possible convergence between religious history and historical demography. His call did not receive the desired response in the following decades, but recently various surveys have been carried out in line with the logic he promoted. This article presents a survey conducted within the Centre Roland Mousnier on interfaith mixed marriages in Paris between the end of the Second Empire and the First World War. After presenting the methodological principles that guided the research project – in particular the use of Catholic marriage registers in a serial perspective – and evoking the decline in the share of Catholic marriages observed in Paris in the second half of the 19th century, the study focuses on the stages prior to the celebration of mixed marriages – showing an increase in the share of applications for exemption for “disparity of worship” compared to those for “mixed religion” – as well as the very modalities of celebration in a parish. Contrary to what might be expected from a city marked by a strong process of secularization, the first results indicate a downward trend in the share of mixed-Catholic marriages between 1869 and 1909 in the capital. On the other hand, throughout the period, it appears that mixed-Catholic celebrations mainly involved couples in which wives were Catholic: it seems that Parisian brides were more attached to a religious celebration as part of their worship than their husbands.

Thomas Hippler

Chaunu, historien de la paix ?

17La contribution analyse le traitement de la question de la paix dans l’œuvre de Pierre Chaunu. Une première partie essaie de comprendre l’absence de la thématique avant les années 1990. Une deuxième partie met la thématique de la paix en corrélation avec l’émergence des peace studies depuis les années 1950. Dans une troisième partie sont abordés les travaux de Chaunu sur la paix, depuis les deux grands colloques sur la question jusqu’à son tout dernier ouvrage, Leçons pour la paix, paru en 2006.

Chaunu, historian of peace?

18This paper analyses Pierre Chaunu’s approach to peace. The first part seeks to understand why the theme was absent from his work and the reasons for this absence before the 1990s. The second part shows the theme of peace is linked with the emergence of peace studies in the 1950s. The third and final part deals with Chaunu’s work since the 1990s, and more specifically with the two major conferences he organised on peace history and with the very last book he published, Leçons pour la paix, in 2006.

Isabelle Lacoue-Labarthe

Pierre Chaunu, homo ego-historicus

19Quand on s’intéresse à l’histoire, plus encore à l’historiographie, et particulièrement à l’ego-histoire, Pierre Chaunu est incontournable : parce que c’est un récidiviste du retour sur sa propre histoire, sous des formes et des formats divers ; parce que ces textes, qui font écho aux thèmes qui traversent les travaux de l’historien (la mémoire, la mort, la foi, le temps) et révèlent l’étroite intrication entre la conception de la vie et l’œuvre de leur auteur, interrogent la possibilité d’une réelle étanchéité entre les deux ; parce que, enfin, cette manière de revenir sur son parcours personnel s’inscrit dans un mouvement d’ensemble, dont la publication des Essais d’ego-histoire (dirigée par Pierre Nora en 1987) est, à partir des années 1980, la manifestation la plus visible et l’un des embrayeurs, tout en présentant ses propres spécificités, au premier chef desquelles un souci de vérité, tant sur soi que sur l’histoire de l’humanité.

Pierre Chaunu, homo ego-historicus

20For anyone interested in history, historiography and especially ego-histoire, Pierre Chaunu is essential: first he’s a serial ego-historian who published a vast range of autobiographical texts of various kinds; these texts, whose main themes (memory, death, faith, time) echo Chaunu’s academic work too, also highlight the very close links between the historian’s life and his work, and question the possibility for both of them to be strictly kept apart; and finally, even if this kind of self-reflection has become more usual since the 1980s, particularly after the publication of Essais d’ego-histoire (ed. Pierre Nora, 1987), Chaunu’s way of doing this remains specific, above all with his acute longing for truth, be it about the historian himself or about the history of mankind.

Emmanuel Laurentin

Interviewer Pierre Chaunu

21La réalisation de plus de cinq heures d’entretiens d’Emmanuel Laurentin avec Pierre Chaunu dans sa résidence caennaise en 2001 dura plus de trois jours. Son évocation permet de rappeler les relations complexes entre le journaliste d’histoire et l’historien devenu figure publique, d’en rappeler les principales étapes, les possibles contradictions et les nombreux paradoxes. La forme orale de l’entretien offre des moments d’échanges directs où ces éléments apparaissent clairement.

To interview Pierre Chaunu

22It took Emmanuel Laurentin more than three days to record over five hours of interviews of Pierre Chaunu at his home in Caen in 2001. The complex relationships between the journalist best known for his history radio programmes on the one hand and the historian who became a public figure on the other hand are underlined, as well as their main stages, possible contradictions and many paradoxes. The oral form of the interview provides moments of spontaneous dialogue which reveal these elements more clearly.

Sylvain Lloret

Les horizons mondiaux d’un historien : l’empire hispanique de Pierre Chaunu

23La première phase de l’œuvre de Pierre Chaunu interroge l’Espagne dans sa dimension globale et mondiale. Sa thèse monumentale, Séville et l’Atlantique (1504-1650), parue de 1955 à 1960, demeure un ouvrage de référence dont les méthodes et les analyses mettent au jour la place de l’Espagne et de son empire dans l’économie-monde européenne aux XVIe et XVIIe siècles. Cette œuvre, ainsi que les ouvrages qui suivirent, préfiguraient un large mouvement d’approfondissement de l’histoire des espaces océaniques qui déboucha par la suite sur les concepts d’Atlantic History et de World History.

The world horizons of a historian: the Hispanic empire of Pierre Chaunu

24The first phase of Pierre Chaunu’s work focuses on Spain on the global stage. His monumental PhD dissertation, Séville et l’Atlantique (1504-1650), published from 1955 to 1960, remains a reference work whose methods and analyses reveal the place of Spain and its empire in the European “world-economy” in the sixteenth and seventeenth centuries. This work, and the following ones, foreshadowed a growing interest in the study of the history of oceans as historical locations that eventually led to the concepts of Atlantic History and World History.

Benoit Marpeau

Pierre Chaunu et le monde de l’édition

25Pierre Chaunu a fortement investi le champ éditorial par la massivité et la diversité de ses publications et aussi comme directeur de collections. Cet investissement a été un élément important de sa position au sommet de la hiérarchie universitaire et de sa présence dans les débats intellectuels et politiques. Le monde de l’édition a en retour contribué à infléchir ses interventions.

Pierre Chaunu and the world of edition

26Pierre Chaunu played an important part in the French publishing world through the large number, and diversity of, his publications and his role as director of collections. Such an involvement was essential for him to reach the top of the academic hierarchy as well as play a part in intellectual and political debates. On the other hand, the publishing world exerted an influence on his contributions.

Bertrand Müller

De la formation d’un concept à l’invention d’une tradition : les avatars de l’histoire sérielle

27L’histoire sérielle a été une notion et une proposition centrale en histoire et dans les sciences sociales dans les années 1960. Portée par Pierre Chaunu qui avait l’ambition d’en faire le programme rénovateur et fédérateur de la discipline, l’histoire sérielle n’est pas parvenue à s’imposer et a disparu des méthodes et du vocabulaire des historiens à partir des années 1970. Cette étude se propose d’examiner, à partir d’analyses lexicométriques et en s’inspirant de l’histoire sociale des concepts, comment Pierre Chaunu a tenté, en vain, d’imposer l’histoire sérielle comme une démarche scientifique puis l’a transformée et inscrite dans l’histoire de la discipline comme une tradition inventée.

From the formation of a concept to the invention of a tradition: the avatars of serial history

28Serial history was a key concept in history and in the social sciences in the 1960s. Put forward by Pierre Chaunu as a renovating and federating programme, serial history failed to impose itself and progressively disappeared from the methods and vocabulary of historians as from the 1970s. This study based on lexicometric analyses and inspired by the social history of concepts, aims to examine how Pierre Chaunu vainly tried to impose serial history as a scientific approach and then transformed it and made it into an invented tradition of the discipline.

Antoine Roullet

La tentation mystique ? L’argumentation de La mort à Paris

29Ce chapitre s’intéresse à l’argumentation de Pierre Chaunu à l’heure de réfléchir au problème de la mort, abordé par lui d’une manière bien différente des autres historiens qui, dans les années 1960-1970, s’étaient confrontés au problème. Chaunu préserve une distance avec son objet, se méfie non sans contradiction de l’histoire intellectuelle de la mort, ne veut pas lui ôter son mystère, prend en compte les angoisses métaphysiques irréductibles qu’il suscite et cherche à saisir un « en-deçà » des mentalités, anthropologique, qui distingue clairement son travail de l’histoire des mentalités et de l’histoire française de la mort alors en vogue. Sa méthodologie, son usage des statistiques, la rhétorique chaunusienne et son goût du paradoxe, l’architecture de son ouvrage témoignent, plus que d’une communion avec l’historiographie de son temps, d’un dialogue avec la tradition mystique.

The mystical temptation? The argument of La mort à Paris

30This contribution focuses on Pierre Chaunu’s views while he was writing about death, which he approached in a very different way from other historians who, in the 1960s and 1970s, had dealt with this issue. Chaunu remains at a distance from his subject, is wary (although this may be contradictory) of death, does not want to take away its mystery, takes into account the irreducible metaphysical anxieties that it causes and seeks to grasp an anthropological something pointing towards mentalities, which clearly distinguishes his work from the history of mentalities and from the then dominant historical approach of death in France. His methodology, taste for paradox, rhetoric, use of statistics and the architecture of the book itself testify to a strong connection with mystical tradition rather than a communion with the historiography of his time.

Nathalie Szczech

Pierre Chaunu, historien des Réformes. Note sur Église, culture et société (1981)

31Cette contribution, lecture de l’ouvrage Église, culture et société que Pierre Chaunu a publié en 1981 pour les candidats à l’agrégation d’histoire, se propose de réfléchir à l’actualité de l’approche que l’historien proposait alors du temps des Réformes. Plutôt que d’écrire un manuel synthétique et lisse, Pierre Chaunu publie une série d’essais audacieux qui sont autant de fenêtres ouvertes sur un champ de recherche alors en plein renouvellement. Circulant librement dans la périodisation, l’espace et les catégories, il plaide pour une histoire désenclavée des Réformes, qui peut résonner auprès des historiens d’aujourd’hui. Attentif aux individus et non seulement aux collectifs, il initie les lecteurs à l’exploration de l’intériorité croyante, proposition dont on peut encore noter la pertinence. Ouvrant la voie aux travaux sur les affrontements religieux, qui ont renouvelé l’approche de la première modernité, Pierre Chaunu souligne l’importance de la conflictualité dans l’émergence de systèmes protestant et catholique qui se construisent comme nécessairement incompatibles et tragiquement rivaux.

Pierre Chaunu, historian of the Reforms. Note on Église, culture et société (1981)

32Based on Église, culture et société, a book published in 1981 by Pierre Chaunu for the students preparing for the Aggregation, this paper aims to think about the topicality of Pierre Chaunu’s understanding of the Reformation. Rather than a short and practical handbook, Chaunu published a series of bold essays highlighting the important renewal that was then occurring in the historiography of the Reformation. Breaking down the barriers of periodization, space and categories, he pleaded for a global history of the period of the Reformation, which can inspire today’s generation of historians. Analyzing not only groups but also individuals, Pierre Chaunu’s book introduced readers to the study of believers’ inner life, an approach which remains quite relevant. Launching a whole generation of studies on the wars of Religion which have been widening our understanding of Early Modern Europe since the 1990s, Pierre Chaunu stressed the importance of conflictuality in the emergence of the Protestant and Catholic systems, set up as necessarily and tragically incompatible since the 1540s.

Précédent Suivant

Le texte seul est utilisable sous licence Licence OpenEdition Books. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.