Version classiqueVersion mobile

L’IRA provisoire, de la violence armée au désarmement

 | 
Lison Ducastelle

Deuxième partie. Le processus de paix : le désarmement au cœur des négociations (1973-1997)

Deuxième partie. Le processus de paix : le désarmement au cœur des négociations (1973-1997) – Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Alors que l’IRA et les principaux groupes paramilitaires avaient déclaré un cessez-le-feu en 1994, leurs armes, et en particulier celles de l’IRA, devinrent le sujet le plus controversé du processus de paix. La question avait envahi la scène politique nord-irlandaise, notamment depuis l’année 1996, tandis que se déroulaient les pourparlers en vue du prochain accord de paix. Pour quelles raisons et comment le désarmement s’était-il érigé en un obstacle majeur au sein du processus de paix ? Source d’impasse, il devint néanmoins essentiel à l’établissement de la paix à long terme.

Après les événements du Bloody Sunday, et face au refus de Stormont de céder le contrôle de l’ordre public à Westminster, le gouvernement britannique décide de reprendre l’Irlande du Nord sous administration directe à partir du 30 mars 1972. Ni les unionistes, se voyant retirer leur pouvoir, ni le mouvement républicain, qui exigeait un retrait total des Britanniques, n’étaient favorables à cette décision. Pour...

© Presses universitaires de Caen, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search