Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

IRA

 | 
Agnès Maillot

L’ira marginalisée (1923-1970)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’isolement

L’État libre irlandais

L’IRA qui renaquit des cendres de la guerre civile constituait un mouvement meurtri, affaibli tant d’un point de vue numérique que structurel. Bon nombre de ses membres et de ses dirigeants étaient emprisonnés, même s’ils furent graduellement libérés au cours de l’année suivante : de Valera fut le dernier à être relâché, en juin 1924. Le Sinn Féin, quant à lui, avait perdu un soutien considérable à travers le pays : le nombre de ses cellules locales passa de mille six cents avant la guerre civile à soixante au début de l’année 1923, se réduisant à une quinzaine en juin de cette même année. Enfin, leur adversaire, qui était partisan du Traité, avait réorganisé ses forces en un nouveau parti, le Cumann na nGaedheal, qui, sous la direction de William Cosgrave, prit les rênes du pouvoir et renforça les structures de l’Etat libre.

Les élections d’août 1923, les premières dans le cadre de l’État libre, permirent d’évaluer les forces en présence au lendemain...

© Presses universitaires de Caen, 2001

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540