Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les Normands en Méditerranée aux xie-xiie siècles

 | 
Pierre Bouet
, 
François Neveux

3e partie : les Normands et la culture

Les Normands vus par les chroniqueurs byzantins du XIIe siècle

Michel Balard

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Pendant plus d’un siècle et demi, de leur arrivée en Italie du Sud jusqu’à la prise de Thessalonique en 1185, les Normands ont représenté l’un des plus grands dangers qu’ait eu à affronter l’empire byzantin : un danger permanent en Longobardie d’abord, puis sur la côte illyrienne, enfin dans tout l’empire, à l’occasion des croisades et des incursions répétées des flottes et armées normandes contre le territoire impérial. Aussi n’est-il pas difficile de comprendre quelle image désastreuse les chroniqueurs byzantins du XIIe siècle peuvent donner de leurs ennemis, une image où se mêlent pillages et dévastations, cruautés et impiétés, insolence et orgueil. Ce serait toutefois simplifier à l’excès la représentation des Normands dans les textes byzantins que de ne les voir qu’à travers le prisme déformant de leurs agressions contre l’empire. Certains chroniqueurs, et non des moindres1, savent reconnaître les qualités de courage, d’ardeur guerrière et même de piété de leurs adversaires. Il...

Auteur

Université de Paris I

© Presses universitaires de Caen, 2001

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540