Version classiqueVersion mobile

Les Normands en Méditerranée aux xie-xiie siècles

 | 
Pierre Bouet
, 
François Neveux

1re partie : les Normands conquérants

Le patrimoine des Grentemesnil en Normandie, en Italie et en Angleterre aux XIe et XIIe siècles

Joseph Decaëns

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La famille Grentemesnil (ou Grandmesnil) apparaît dans l’histoire de la Normandie au cours de la première moitié du XIe siècle. Les sources qui permettent de la connaître et d’évaluer son patrimoine sont relativement abondantes. Ce sont des chartes du XIe et du XIIe siècles provenant surtout du Cartulaire de Saint-Évroult1 des inventaires de biens fonciers comme le Domesday Book2 et l’enquête de 1172 publiée dans le Livre Rouge de l’Échiquier3, des chroniques du XIIe siècle, notamment l’Historia Ecclesiastica d’Orderic Vital4. Il s’agit d’une famille appartenant à l’aristocratie moyenne de la Normandie occidentale, à ces homines novi dont l’importance s’accroît sous les ducs Richard II (996-1026), Robert le Libéral (1027-1035) et encore sous la minorité de Guillaume le Bâtard (1035-1047), pour constituer peu à peu les cadres de la société nouvelle qui se met en place et sans doute pour équilibrer quelque peu la puissance des grands, surtout ceux de la famille ducale.

Vers 1050, la ch...

© Presses universitaires de Caen, 2001

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search