Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Aménagement du territoire

 | 
Armand Frémont
, 
Sylvain Allemand
, 
Édith Heurgon

Les auteurs

Texte intégral

1Sylvain Allemand

2Journaliste scientifique, auteur de nombreux ouvrages touchant à la mondialisation et au développement durable. Citons : Les Paradoxes du développement durable, Paris, Le Cavalier bleu, 2007 ; Déclin, la France est-elle menacée ?, Paris, Les Carnets de l’info, 2007 ; Le Développement durable au regard de la prospective du présent, Paris, L’Harmattan, 2006 ; Le Développement durable, Paris, Autrement, 2006 ; La Géographie contemporaine, Paris, Le Cavalier Bleu, 2005 ; Les Sens du mouvement, codirigé avec François Ascher et Jacques Lévy, Paris, Belin, 2004 ; La Mondialisation, avec J.-C. Ruano-Borbalan, Paris, Le Cavalier Bleu, 2002, réédition 2005.

3Guillaume Bailly

4Doctorant à Rouen (UMR/CNRS 6228 IDEES, laboratoire MTG), il travaille sur les questions de périmétrage liées aux EPCI (bourse régionale Haute-Normandie).

5Guy Baudelle

6Géographe, professeur en aménagement de l’espace-urbanisme à l’université de Rennes II – Haute-Bretagne, titulaire d’une chaire européenne Jean Monnet et titulaire de la chaire internationale Sporck 2005 (université de Liège), chercheur au laboratoire RESO, équipe CNRS 6590 « Espaces géographiques et sociétés », il est l’auteur de plusieurs ouvrages. Citons, parmi les plus récents : Géographes en pratiques (1870-1945) ; Le terrain, le livre, la Cité, en codirection avec M.-V. Ozouf, M.-C. Robic, Rennes, Presses universitaires de Rennes (Espace et territoires), 2001 ; Le Polycentrisme en Europe : Une vision de l’aménagement du territoire européen, en codirection avec B. Castagnède, La Tour d’Aigues, Éditions de l’Aube, 2002 ; Le Polycentrisme : Une ambition nouvelle pour l’aménagement du territoire (en codirection avec R. Allain et C. Gu), Rennes, Presses universitaires de Rennes (Espace et territoires), 2003 ; Échelles et temporalités en géographie, avec H. Régnauld, Paris, SEDES, 2004. Il a également dirigé le dossier de la revue Pouvoirs locaux, « Villes nouvelles : le tournant du politique », Pouvoirs locaux, Dossier, n° 60, 1, 2004.

7Fabien Brard

8Avec un Master Management immobilier (ESSEC 2007) et une Maîtrise des Sciences de gestion Université Paris-Dauphine (1989), il est directeur Immobilier Sud Europe pour NXP Semiconductors, et a été chef de projet pour la construction du Campus EffiScience Philips à Caen (2005-2006).

9Jean-Philippe Briand

10Au sein de la Direction de l’aménagement du territoire, de la prospective et de la planification du Conseil régional, il a animé la révision du SRADT de Basse-Normandie entre 2005 et 2007. Après avoir débuté sa carrière en tant que Volontaire Aide Technique (VAT) à l’INSEE de Guadeloupe et être passé au ministère de l’Industrie (SESSI), il a dirigé, en tant que démographe, les études à la Direction régionale de l’INSEE de Basse-Normandie. Il dispense aussi des cours à l’université de Caen et à l’École de management de Normandie. Il est co-auteur, avec deux universitaires bas-normands, d’un ouvrage pratique de Comptabilité nationale, Paris, Dunod, 1992, réédition 1995.

11Maïté Clavel

12Sociologue, après avoir été chargée d’étude à l’OREAM-Lorraine de 1966 à 1968, puis enseignant-chercheur à l’université de Paris X-Nanterre, elle est depuis 2000 chercheur associé à l’IPRAUS (UMR 7136 AUS, architecture urbanisme société du CNRS). Auteur notamment de Sociologie de l’urbain (Paris, Anthropos, 2002), ouvrage qui tente de faire le point sur les recherches sociologiques sur la ville et l’urbain en France, elle poursuit ses recherches sur les formes de l’urbanisation contemporaine et la nature urbanisée.

13Pierre Coulmin

14Géographe, il a travaillé de 1975 à 1986 sur le changement social en milieu rural, puis s’est orienté vers la géographie active en dirigeant une action collective de formation en milieu rural sur certains secteurs défavorisés de Basse-Normandie, ce qui l’a conduit à approfondir les concepts du développement local et participatif dans l’ouvrage La Dynamique du développement local, Paris, Syros, 1986. Directeur de la Fédération nationale de l’habitat rural et de l’aménagement du territoire rural, il s’efforce d’approfondir les connexions entre économie du logement et aménagement en milieu rural. Il est aussi chargé de cours à Paris XIII sur le thème « Organisation des territoires, diagnostic et échelles géographiques ».

15Serge Defaye

16Président du Comité interprofessionnel du bois énergie (CIBE), consultant en énergie renouvelable.

17Christophe Demazière

18Maître de conférences en aménagement-urbanisme au Centre de recherche Ville / Société / Territoire, MSH « Villes et territoires », Université de Tours. Il est notamment l’auteur de Du local au global : Les initiatives locales pour le développement économique en Europe et en Amérique, Paris, L’Harmattan, 1996 ; La Région Centre et ses villes : Armature urbaine, réseaux de villes et aménagement du territoire, avec la collaboration d’A. Boutet, Tours, Université François Rabelais – Maison des Sciences de l’Homme « Villes et Territoires » (Documents Sciences de la Ville, n° 7), 2001. À signaler parmi ses publications récentes : « L’État et les acteurs locaux dans la mise en place des pôles de compétitivité en France », Annales de la recherche urbaine, n° 101.

19Damien Denizot

20Doctorant à Grenoble (UMR PACTE-Territoires, Institut de géographie alpine, Université Joseph Fourier), il travaille sur la prospective territoriale et les façons dont les acteurs locaux pensent leurs futurs.

21Jean-Pierre Duport

22Préfet de région honoraire, conseiller d’État en service extraordinaire, membre du Conseil économique et social, il a été notamment directeur de l’Architecture et de l’Urbanisme, délégué à l’Aménagement du territoire et à l’action régionale, préfet de la Région Île-de-France et président de Réseau ferré de France. Il est le rédacteur d’un rapport et d’un avis récents du Conseil économique et social sur le thème « Enseignement supérieur, Recherche et Aménagement du territoire : entre proximité et excellence » (Journaux officiels, mars 2008).

23Charles Duportail

24Conseiller technique au cabinet du président de la Région Basse-Normandie depuis 2007, il a participé à l’élaboration du SRADT en tant que chargé d’étude à la Direction de l’aménagement du territoire et de la prospective. Il a aussi travaillé sur le débat public relatif à la liaison « Charles de Gaulle Express » et sur les expériences de démocratie participative mises en place dans les régions depuis 2004.

25Philippe Duron

26Agrégé d’histoire, il a enseigné pendant vingt-deux ans, avant de s’engager dans une carrière politique. Maire de Louvigny en 1989, député du Calvados de 1997 à 2002, puis de nouveau en 2007, il est devenu, en 2004, président de la Région Basse-Normandie. Il a siégé au Comité directeur de l’Association des maires de France de 1995 à 2004. Il a été aussi rapporteur de la Loi d’orientation pour l’aménagement et le développement durable du territoire (LOADDT du 25 juin 1999, dite aussi loi Voynet) et président de la Délégation de l’Assemblée nationale à l’aménagement et au développement durable du territoire (1999-2002). Il a été élu maire de Caen en 2008.

27Philippe Estèbe

28Docteur en géographie et science politique, directeur d’études à Acadie (coopérative de conseil en politiques publiques à dimension territoriale), enseignant à l’IEP et à l’École nationale des Ponts et Chaussées, il a publié : L’État animateur : essai sur la politique de la ville, avec Jacques Donzelot, Paris, Esprit, 1994, et L’Usage des quartiers. Action publique et géographie dans la politique de la ville, Paris, L’Harmattan, 2004.

29Anne-Marie Fixot

30Professeur des universités, elle enseigne à l’UFR de géographie de l’université de Caen, qu’elle a dirigée de 2003 à 2008. Chercheur en sciences humaines et sociales, membre du Mouvement anti-utilitariste dans les sciences sociales (MAUSS), elle travaille dans le cadre du laboratoire de Sociologie, philosophie et anthropologie politique (SOPHIAPOL) de Paris X-Nanterre. Membre du Conseil de développement de la Communauté d’agglomération de Caen-la-Mer et du Conseil consultatif de la vie associative de Caen, elle préside l’association Démosthène. Ces dernières années, elle a participé à plusieurs groupes d’experts (Directive territoriale d’aménagement de l’estuaire de la Seine, SRADT de Basse-Normandie, Commission métropolitaine Caen-Le Havre-Rouen).

31Armand Frémont

32Géographe, il a enseigné à l’université de Caen dont il a été le vice-président. Haut fonctionnaire, il a été recteur des académies de Grenoble et Versailles, puis directeur scientifique au CNRS, directeur de la programmation et du développement universitaire, enfin conseiller à la DATAR. Il a publié nombre d’ouvrages, notamment : Paysans de Normandie, Paris, Flammarion, 1981 (2e édition mise à jour, 2007) ; La France et l’Aménagement de son territoire, Paris, Dexia – LGDJ, 2000 (avec Pierre Deyon) ; Portrait de la France, villes et régions, Paris Flammarion, 2001 ; Géographie et action, l’aménagement du territoire, Paris, Éditions Arguments, 2005 ; Aimez-vous la géographie ?, Paris, Flammarion, 2005.

33François Gay

34Professeur émérite de géographie et d’aménagement du territoire de l’université de Rouen, il a enseigné dans plusieurs universités américaines et canadiennes. Comme consultant ou conseiller scientifique, il a participé à des études relatives à l’aménagement du territoire en Normandie (Basse-Seine, Le Vaudreuil…). Plusieurs de ses travaux ont été publiés dans la revue Études normandes.

35Dominique Grand

36Adjoint au directeur du Commissariat à l’énergie atomique à Grenoble.

37Jean-Louis Guigou

38Ingénieur agronome, docteur d’État en sciences économiques, professeur agrégé, il a été directeur, puis délégué (1997-2002) à l’Aménagement du territoire et à l’action régionale (DATAR). Outre la réforme du découpage politico-institutionnel du territoire français, il y a relancé les travaux de prospective sur les incidences spatiales des grandes transformations sociales, économiques et environnementales des sociétés. Chargé en 2002 par le ministre français des Affaires étrangères d’une mission d’identification et valorisation des scientifiques travaillant sur la Méditerranée, il a ensuite monté l’Institut de prospective économique du monde méditerranéen, dont il est le délégué général. Il a publié plusieurs ouvrages, notamment Aménagement du territoire, rapport du Conseil d’analyse économique, Paris, La Documentation française, 2001 et Réhabiliter l’avenir, Paris, L’Harmattan, 2007.

39Jean-Michel Guyard

40Adjoint au maire de Rouen chargé des finances et de la planification depuis 2001 et du développement économique depuis début 2006. Il a été, de 1996 à 2000, conseiller du délégué de la DATAR, en charge de l’accompagnement des restructurations de la défense et tout particulièrement des relations avec le délégué interministériel aux restructurations de défense.

41Robert Hérin

42Professeur émérite de géographie à l’université de Caen, il a été, depuis le début des années 1980, directeur de l’équipe de recherche en géographie sociale « Espaces et Sociétés » (Angers, Caen, Le Mans, Nantes, Rennes) associée au CNRS, directeur du projet de création de la Maison de la recherche en sciences humaines de Caen, vice-président de l’université de Caen (Conseil scientifique), consultant à la DATAR. En ce qui concerne l’aménagement du territoire, il a publié Atlas de la France universitaire (A. Frémont, R. Hérin, J. Joly), Montpellier – Paris, Éditions Reclus – La Documentation française, 1992 et Atlas de la France scolaire (R. Hérin, R. Rouault, V. Veschambre), Montpellier – Paris, Éditions Reclus – La Documentation française, 1994.

43Okju Jeong

44Géographe, chercheuse, KRIHS, Corée du Sud. Auteur de Les Communes et le Développement local en France et en Corée, thèse de doctorat, Université de Paris IV-Sorbonne, 2003.

45Jean-Paul Lacaze

46Ingénieur général honoraire des Ponts et Chaussées, il a été chargé en 1965 de créer à Rouen la Mission d’études Basse-Seine, puis en 1969 de lancer le projet de ville nouvelle du Vaudreuil, rebaptisée plus tard Val-de-Reuil. Au cours de la décennie 1990, il effectue pour le compte de la DATAR une série de missions sur l’aménagement du grand bassin parisien. Enseignant et chercheur, il est l’auteur de nombreux ouvrages sur l’aménagement du territoire, l’urbanisme et la politique du logement, notamment : L’Aménagement du territoire, Paris, Flammarion (Domino), 1995 ; La Transformation des villes et les politiques publiques, 1945-2005, Paris, Presses de l’École nationale des Ponts et Chaussées, 2006.

47Claude Lacour

48Professeur de Sciences économiques à l’université Montesquieu – Bordeaux IV, UMR GRETHA/IERSO, président de l’Institut national du développement local (INDL), à Agen, rédacteur en chef de la Revue d’économie régionale et urbaine, il est notamment l’auteur de : 40 ans d’aménagement du territoire, avec Aliette Delamarre et Muriel Thoin, Paris, La Documentation française, 2003 et 2005 ; Les Nouvelles Frontières de l’économie urbaine, avec Évelyne Perrin et Nicole Rousier, La Tour d’Aigues, Éditions de l’Aube, 2005 ; La Métropolisation, croissance, diversité, fractures, avec Sylvette Puissant, Paris, Economica, 1999 ; Métropolisation et Ségrégation, avec Frédéric Gaschet, Bordeaux, Presses universitaires de Bordeaux, 2007.

49Josée Landrieu

50Économiste, elle a développé à l’OTAM, de 1968 à 1973, diverses activités de prospective, notamment comme chef de projet du « Scénario de la France en l’an 2000 », publié sous le titre « Scénario de l’inacceptable ». Ses activités se sont poursuivies jusqu’en 2006 au ministère de l’Équipement où elle a animé successivement le Groupe de prospective urbaine puis la Mission prospective. Entre 1984 et 1989, elle a été responsable du Service des études et de la prospective de la DATAR. Co-animatrice des colloques de Cerisy Prospective d’un siècle à l’autre, elle a dirigé avec Édith Heurgon une série d’ouvrages aux Éditions de l’Aube sur la prospective du présent, dont certains concernent l’aménagement, en particulier : Aménager la ville de demain, une action collective, avec Marie-Laure Beaufils et Yves Janvier (1999). Sa thèse de doctorat (1981) a porté sur Prospective et aménagement. Constitution d’un savoir ou préparation à l’action à travers l’expérience des années 1960-1975.

51Alain Leménorel

52Enseignant d’histoire contemporaine successivement aux universités de Caen (1974), de Rouen (1981) et du Havre (1997), il s’est d’abord spécialisé en histoire économique (auteur de L’Économie libérale à l’épreuve des faits, 1914-1948, tome 3 de la Nouvelle histoire économique de la France contemporaine, Paris, La Découverte, 1998), avant de se consacrer aux mutations sociales et culturelles (avec en particulier un ouvrage sur La Société métallurgique de Normandie, une forteresse ouvrière (1910-1993), Cabourg, Cahiers du temps, 2005). Dernière publication : 68 à Caen (Cabourg, Cahiers du temps, 2008).

53Sébastien Leroux

54Doctorant à Grenoble (UMR PACTE-Territoires, Institut de géographie alpine, Université Joseph Fourier), en bourse CDD à France Télécom R & D, il travaille sur le développement des territoires de montagne sous ses différents aspects.

55André Lespagnol

56Historien, vice-président du Conseil régional de Bretagne, il a été recteur de l’académie de Reims et professeur à l’université de Bretagne. Ses travaux de recherche ont porté sur l’histoire maritime et sur la bourgeoisie marchande de Saint-Malo. Parmi ses publications récentes : Les Français, la terre et la mer, XIIIe-XXe siècle (avec Alain Cabantous et Françoise Péron), Paris, Fayard, 2005 ; Les Mutations économiques et sociales au XIXe siècle, Paris, Armand Colin, 2005.

57Jean Levêque

58Docteur ès sciences économiques, il s’est spécialisé dans l’économie régionale et sa prospective. Il a exercé successivement des fonctions à Caen (CEBANOR, Chambre régionale de commerce et d’industrie) et à Rouen (Conseil économique et social, Normandie Métropole). Rapporteur du groupe Espace urbain et aménagement du territoire de la DTA de l’estuaire de la Seine, il a assuré des enseignements universitaires en aménagement du territoire à Rouen et à Caen, et publié divers articles dans des revues (notamment Études normandes).

59Jacques Lévy

60Géographe ; professeur à l’Institut d’études politiques de Paris et à l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), où il dirige le laboratoire Chôros et l’Institut du développement territorial (INTER). Conseiller scientifique de la revue Pouvoirs locaux, il codirige la collection Espaces en société aux Presses polytechniques et universitaires romandes et la revue EspacesTemps.net. Parmi ses plus récents ouvrages, citons : Ego-géographies, Paris, L’Harmattan, 1995 ; Le Monde pour Cité, Paris, Hachette, 1996 ; Europe : une géographie, Paris, Hachette, 1997 (2e édition 1998) ; Mondialisation : les mots et les choses, avec le groupe Mondialisation du Gemdev, Paris, Karthala, 1999 ; Le Tournant géographique, Paris, Belin, 1999 ; Logiques de l’espace, esprit des lieux, codirigé avec Michel Lussault, Paris, Belin, 2000 ; Repenser le territoire : un dictionnaire critique, avec Serge Wachter et al., La Tour d’Aigues, Éditions de l’Aube, 2000 ; Dictionnaire de la géographie et de l’espace des sociétés, codirigé avec Michel Lussault, Paris, Belin, 2003 ; La Carte, enjeu contemporain, avec Patrick Poncet et Emmanuelle Tricoire, Paris, La Documentation photographique, 2004 ; Les sens du mouvement, codirigé avec Sylvain Allemand et François Ascher, Paris, Belin, 2005 ; Penser l’espace pour lire la vieillesse, avec Pierre Brunel, Claudine Attias-Donfut, Jean Morval, Paris, PUF, 2006.

61François Lorfeuvre

62Ingénieur agronome, il est actuellement directeur de l’Aménagement du territoire, de la prospective et de la planification au sein du Conseil régional de Basse-Normandie. À l’exception de deux premières années en bureaux d’études, notamment à l’IAURIF, sa carrière s’est déroulée au service de l’action publique : après dix ans à la Délégation régionale du ministère de l’Environnement de Basse-Normandie, il a eu la responsabilité de créer et de mettre en œuvre le Parc naturel régional des marais du Cotentin et du Bessin, puis il a eu en charge la Direction des services techniques d’Hérouville-Saint-Clair et la Direction de secteur « Bocages normands » de l’Agence de l’eau de Seine-Normandie.

63Pierre Mirabaud

64Préfet de région hors classe, délégué interministériel à l’Aménagement et à la compétitivité des territoires (DIACT) depuis décembre 2004 (après avoir été l’adjoint du délégué de 1998 à 2000), il a consacré l’essentiel de sa vie professionnelle à la territorialisation des politiques publiques, que ce soit en préfecture ou en administration centrale, et même à la Caisse nationale du Crédit agricole. Il est animé par la double conviction que la cohésion territoriale est partie intégrante de la cohésion économique et sociale et que chaque territoire a le droit et le devoir de développer ses facteurs de compétitivité.

65Pierre Musso

66Philosophe de formation, il est professeur de sciences de l’information et de la communication à l’université de Rennes II. Précédemment, il a été conseiller à la prospective à la DATAR. Il a animé plusieurs groupes de prospective sur l’aménagement du territoire, les réseaux et les technologies de l’information. Sur ce thème, il a dirigé divers ouvrages, dont Le Territoire aménagé par les réseaux (La Tour d’Aigues, Éditions de l’Aube, 2002), Réseaux, services et territoires : horizon 2020 (La Tour d’Aigues, Éditions de l’Aube, 2003), Réseaux et société (Paris, PUF, 2003), Territoires et cyberespace 2030 (Paris, La Documentation française, 2008). Il est co-auteur des Grands Textes sur l’aménagement du territoire et la décentralisation (Paris, La Documentation française, 2003).

67Bernard Pouyet

68Docteur en droit, professeur à l’université Pierre Mendès France de Grenoble, il est vice-président du Conseil économique et social de Rhône-Alpes. Parmi ses publications récentes, signalons Collectivités locales et universités à l’épreuve de la décentralisation (Les Dossiers du Conseil national des économies régionales), et sa postface au livre d’Y. Chalas (éd.), L’Isle d’Abeau, de la ville nouvelle à la ville-territoire, Paris, La Documentation française, 2005.

69Jean-Joseph Régent

70Ancien président de la Chambre de commerce et d’industrie de Nantes, il a créé l’Institut Kervégan (un « laboratoire d’idées » de la société civile, qui se propose d’« offrir aux citoyens la possibilité de contribuer par leurs connaissances, leurs expériences et leurs réflexions, à la conduite d’études et débats permettant le choix des voies et moyens d’une évolution maîtrisée de la société » ; pour plus ample information : www.institutkervegan.com) et préside le Conseil de développement de Nantes Métropole. Il est l’auteur de Rue Kervégan 1977-1988. L’action des citoyens dans la cité, 20 ans qui ont changé la ville, Nantes, Éditions Kervégan, 1999 ; Démocratie à la nantaise – Chronique d’une nouvelle expression de la société civile, Paris, L’Harmattan, 2002, et Nantes, Clefs pour le futur, La Tour d’Aigues, Éditions de l’Aube, 2006.

71Jean-Marie Rouillier

72Président du Club des districts industriels français (CDIF).

73Jean-Eudes Roullier

74Inspecteur général honoraire des finances, il préside le Comité d’histoire et d’évaluation des villes nouvelles. Entré au District de la région de Paris en 1962, il a été successivement conseiller aux cabinets de X.-F. Ortoli, R. Galley et A. Chalandon (ministère de l’Équipement), puis secrétaire général du Groupe central des villes nouvelles. Il a dirigé l’ouvrage 25 ans de villes nouvelles en France, Paris, Economica, 1989.

75François Solignac-Lecomte

76Après avoir acquis un diplôme d’expert géographe à l’université de Caen, il s’est orienté vers une application professionnelle au sein de l’Association normande d’économie rurale appliquée, dont il fut le directeur de sa création en 1963 à son intégration au sein des services de la Chambre régionale d’agriculture de Normandie en 1979. De cette date jusqu’en 1997, il dirigea cette Compagnie consulaire. Parallèlement, de 1971 à 2001, il fut élu de la Ville de Caen, du District du Grand Caen et du Département du Calvados. Il occupa dans leurs assemblées respectives des postes à responsabilité le confrontant aux réalités de l’aménagement urbain et, plus largement, à toutes les procédures et modalités financières de l’action publique au sein des collectivités territoriales.

77Philippe Subra

78Maître de conférences à l’Institut français de géopolitique (Université Paris VIII – Saint-Denis), ancien directeur d’études dans un cabinet d’études d’aménagement et d’urbanisme, membre du comité de rédaction de la revue Hérodote, il codirige le DESS « Gestion des territoires et enjeux de géopolitique locale » depuis sa création en 2001. Auteur de plusieurs articles dans la revue Hérodote, et de Le Temps d’une conversion, le Valenciennois 1965-1995, Paris, Presses universitaires de Vincennes, 1996, il a contribué à la Nouvelle géopolitique des régions françaises, sous la direction de Béatrice Giblin, Paris, Fayard, 2005.

79Josette Travert

80Professeur des universités en chimie analytique, elle préside l’université de Caen depuis juillet 2006, fonction qu’elle avait déjà occupée entre 1998 et 2001. Docteur d’État ès sciences physiques en 1980 à l’université de Caen, elle y devient professeur. Elle a aussi exercé les fonctions de rectrice de l’académie de Grenoble de 2001 à 2003, contribué à des évaluations menées par le Comité national d’évaluation des établissements d’enseignement supérieur, et participé à des missions d’expertise sur les filières d’enseignement supérieur technologique en Tunisie, en Syrie et au Mexique (2006).

81Pierre Troude

82Inspecteur général honoraire de l’équipement, ancien maire-adjoint de Granville chargé des affaires économiques et maritimes, il a travaillé sur le projet d’aménagement de la ville nouvelle du Vaudreuil.

83Pierre Veltz

84Ingénieur général des ponts et chaussées, sociologue, il dirige l’Institut des hautes études de développement et d’aménagement des territoires en Europe (IHEDATE). Il a d’abord pratiqué l’aménagement du territoire dans la région Nord avant de se tourner vers l’expertise, la recherche et l’enseignement. Il a créé et dirigé pendant une dizaine d’années le Laboratoire techniques, territoires et sociétés (LATTS), collaboré régulièrement avec la DATAR (puis la DIACT), en animant des groupes de prospective sur la géographie économique. Son intérêt pour la structuration du système d’enseignement supérieur vient notamment de son expérience comme directeur de l’École des ponts (1999-2004) et comme président de ParisTech. Il a publié sur ce sujet Faut-il sauver les grandes écoles ? (Paris, Presses de Sciences Po, 2007), sur les dynamiques territoriales Mondialisation, villes et territoires. L’économie d’archipel (Paris, PUF, 2005 et, très récemment La Grande Transition. La France dans le monde qui vient (Paris, Seuil, 2008).

© Presses universitaires de Caen, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540