Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Aménagement du territoire

 | 
Armand Frémont
, 
Sylvain Allemand
, 
Édith Heurgon

III. Le point de vue des aménagés

Le point de vue des aménagés – introduction

Texte intégral

1Les habitants et autres « aménagés » participent aussi à l’aménagement du territoire, que ce soit en intervenant dans les débats publics que les maîtres d’ouvrage de grands projets sont désormais contraints d’organiser ou à travers leur mobilité géographique. Tandis que Philippe Subra souligne les nouveaux défis que représentent les débats publics pour l’aménagement du territoire, Philippe Estèbe montre à travers une étude originale comment « des ménages aménagent le territoire… en déménageant ».

2Sur le plan théorique, des penseurs avaient de longue date manifesté une attention toute particulière à la vie quotidienne des gens ordinaires. C’est le cas de Paul-Henry Chombart de Lauwe et d’Henri Lefebvre, dont Anne-Marie Fixot et Maïté Clavel proposent une lecture des œuvres respectives, la première en mettant en avant les enjeux d’une démocratie locale décrite par Chombart, la seconde, la pensée critique de l’espace conçu et aménagé développée par Lefebvre.

3Comme dans les précédentes parties, ces contributions sont complétées de témoignages d’aménageurs ou de représentants de la société civile qui illustrent l’importance des initiatives locales ayant jalonné l’histoire de l’aménagement du territoire, même du temps de l’État centralisateur. Pierre Coulmin, par exemple, revient sur une initiative inspirée de la notion d’« espace vécu », et destinée à mieux articuler pédagogie du développement et développement local. De son côté, Jean-Joseph Régent, fondateur de l’Institut Kervégan (un « laboratoire d’idées » de la société civile, qui se propose d’« offrir aux citoyens la possibilité de contribuer par leurs connaissances, leurs expériences et leurs réflexions, à la conduite d’études et débats permettant le choix des voies et moyens d’une évolution maîtrisée de la société ») revient sur l’importance des dispositifs de démocratie locale.

4Abordée ainsi sous l’angle des « aménagés », la politique de l’aménagement du territoire reste plus que jamais d’actualité, de sorte que « l’âge d’or, c’est toujours demain… », pour reprendre l’heureuse expression de Claude Lacour.

© Presses universitaires de Caen, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540