Presses universitaires Blaise-Pascal https://books.openedition.org/pubp CC0 publi.pubp@uca.fr Walter Benjamin ou les pouvoirs critiques de l’image Walter Benjamin, dont la stature philosophique est unanimement célébrée, ne mérite-t-il pas aussi d’être pleinement reconnu en tant qu’écrivain ? Son œuvre, au confluent de la philosophie, de la critique et de la création littéraire, en appelle à une approche elle- même pluridisciplinaire, que ce volume entend mettre en œuvre. Parmi les traits qui caractérisent l’écriture de Benjamin, l’usage d’images originales – métaphores, allégories, symboles – et de ce qu’il nomme les « images de pensée » tranche avec un certain canon de l’écriture philosophique. Or, si la pensée benjaminienne de l’image visuelle a été souvent commentée, son usage des images textuelles, littéraires ou philosophiques, l’est beaucoup moins. Suggestives et stimulantes, elliptiques et hermétiques, ces images s’inscrivent dans une dynamique de renouvellement de la pensée critique en libérant la dimension créatrice de l’écriture, nous invitant à une lecture poétique et esthétique.
L’objectif de ce volume est ainsi d’attirer l’attention sur le pouvoir critique des images benjaminiennes, afin d’analyser leur efficacité discursive, leur caractère irréductible au concept et leur valeur à la fois philosophique et littéraire.

]]>
https://books.openedition.org/pubp/8314 2024-03-28 Audrey Giboux et Mathilde Labbé Presses universitaires Blaise-Pascal fr Presses universitaires Blaise-Pascal
Marie-Hélène Lafon ou l'écriture à l'épicentre Écrire serait l’épicentre du jour : ce titre, paru en 2019 chez Créaphis, auquel renvoie celui de ce volume dit bien l’intensité et l’engagement d’une autrice qui, depuis deux décennies, a publié dix romans, des recueils de nouvelles, des essais et des entretiens. Récompensée par plusieurs prix, entre autres le Goncourt de la nouvelle et le Renaudot, elle occupe désormais une place majeure dans la littérature hexagonale. Nous avons voulu explorer cette écriture, et nous sommes entrés clandestinement dans « l’atelier », nous avons observé Marie-Hélène Lafon « à l’établi », comme elle aime à dire. Les études réunies ici rendent bien compte du double projet de la romancière : témoigner d’une société rurale « au bord de l’obsolescence » et faire oeuvre littéraire, par un travail exigeant sur la langue. Le volume est couronné par un bouquet d’hommages qu’ont offert à Marie-Hélène Lafon quelques amis écrivains Fabienne Jacob, Monique Jouvancy, Michel C. Thomas, Luc Lang et Jérôme Meizoz.

]]>
https://books.openedition.org/pubp/8029 2024-03-21 Sylviane Coyault Presses universitaires Blaise-Pascal fr Presses universitaires Blaise-Pascal
Alexander Kluge et la France Alexander Kluge est l’un des grands noms de la pensée et de l’art allemands des années 1960 à nos jours. Écrivain, cinéaste et plus récemment producteur de télévision, cet expérimentateur en matière d’écriture et de médias n’a pas hésité, encore récemment à Paris, à souligner combien la lecture de La Symphonie pastorale d’André Gide ainsi que le bref épisode d’un séjour à Paris, en 1959, auraient stimulé sa vocation d’écrivain. Il a montré également combien le cinéma de la Nouvelle Vague a pu jouer un rôle déterminant pour le Nouveau Cinéma allemand, courant dont il reste l’un des représentants les plus prolifiques, tant sur le plan de la théorie que sur celui des réalisations. Fût-elle conditionnelle, l’affinité qu’il déclare éprouver pour la culture française et son histoire, d’Astérix le Gaulois au Général de Gaulle, de la Chanson de Roland à Michelet, n’a fait jusqu’à ce jour l’objet d’aucune étude exhaustive. C’est ce manque que viennent combler les dix-huit études ici rassemblées, auxquelles s’ajoutent six textes de Kluge traduits pour la première fois en français. L’ensemble est complété par un DVD où se trouvent recueillis un film capital sur les rapports entre l’Allemagne et la France, Marianne & Germania, ainsi que quatre courts métrages cen-trés sur le personnage de Carmen.

]]>
https://books.openedition.org/pubp/7406 2024-01-24 Éric Lysøe et Vincent Pauval Presses universitaires Blaise-Pascal fr Presses universitaires Blaise-Pascal
Vivre et travailler au même endroit Quand le « chez soi » se confond avec le lieu de l’activité professionnelle, alors il en va d’une manière originale d’« habiter l’ailleurs » : un ailleurs qui échappe au moi, au cercle de l’intime pour s’ouvrir sur un investissement socialisé de l’espace privé. Parce qu’ils font l’expérience de vivre et travailler au même endroit, personnages romanesques ou théâtraux, écrivains ou peintres interrogent les « lieux du quotidien » jusqu’à engager leur reconfiguration dans une singularité souvent riche d’enseignements sur les effets d’un confinement, choisi ou imposé. Les littératures romanesques et autofictionnelles mais aussi les textes plus personnels, épistolaires et mémoriels (carnets et journaux intimes), des XIXe et XXe siècles notamment, sont nombreux à témoigner de l’entrelacs des relations spatio-temporelles entre le professionnel et le privé à travers un habitat partagé. Là, l’intimité et la socialité d’un même individu s’interrogent, s’interpénètrent dans un lieu chargé de valeurs symboliques, cultivées ou induites, significatives d’une identité personnelle et professionnelle.

]]>
https://books.openedition.org/pubp/5437 2024-01-22 Thierry Poyet Presses universitaires Blaise-Pascal fr Presses universitaires Blaise-Pascal
Temporalités amérindiennes Dans une représentation traditionnelle, l’Amérindien est souvent associé à un monde antérieur ou extérieur à la modernité. Évoqué comme un être disparu des temps présents, il est relégué à un passé pétrifié, à un éternel présent ethnographique ou à l’univers cyclique et atemporel des mythes. Comment ne pas y voir une tentative de lui nier toute possibilité de contemporanéité avec celui qui le représente ? 

Cet ouvrage dépasse le principe d’une « histoire à sens unique » pour convier le lecteur à admettre de multiples perspectives sur le temps social et historique, accentuant les liens entre les œuvres ici analysées, la lutte politique des peuples autochtones et le rachat d’un passé historique traversé par les tensions inhérentes au processus de « colonisation du temps ».

Réunissant des spécialistes du Brésil, États-Unis, Mexique et Québec, cet ouvrage se penche sur des œuvres aussi diverses que le roman chez Eliane Potiguara, Daniel Munduruku, Milton Hatoum, Carmen Boullosa, Louise Erdrich, le témoignage chez Rigorberta Menchú et Elisabeth Burgos, les photographies d’Ângela Ferreira, le théâtre d’Ondinnok, ou les discours politiques d’un Jair Bolsonaro.

]]>
https://books.openedition.org/pubp/4785 2024-01-16 Saulo Neiva et Soraya Lani Presses universitaires Blaise-Pascal fr Presses universitaires Blaise-Pascal
L'insecte au miroir des livres pour la jeunesse Abeilles, papillons, fourmis, coccinelles..., les insectes investissent les livres pour enfants dès qu’une production spécifique leur est adressée, mais le poids de cette classe du règne animal sur ce domaine éditorial n’a pour l’instant fait l’objet, en France, d’aucune étude monographique. Cette absence reflète une tendance observable dans l’ample réflexion suscitée, ces dernières décennies, par la question animale : les insectes semblent se trouver à la marge de cette question, comme si ces « vivants minuscules » représentaient la catégorie la plus excentrée de l’animal et du non-humain. D’où l’intérêt de se pencher sur ces figures pourtant si présentes dans toutes les sphères de la représentation et, en l’espèce, dans l’édition pour la jeunesse qui cherche toujours et dans le même temps à éduquer, instruire et divertir.

]]>
https://books.openedition.org/pubp/7132 2023-09-13 Christiane Connan-Pintado Presses universitaires Blaise-Pascal fr Presses universitaires Blaise-Pascal
L’Atlantique littéraire au féminin Champ complexe et dynamique, les études de genre se sont développées aux xxe-xxie siècles par le biais d’intenses échanges entre des critiques, artistes et auteur.e.s s’exprimant depuis l’Europe et l’Amérique du Nord. Si un certain nombre de critiques l’ont reconnu, il reste à étudier de façon systématique ces échanges dans l’ensemble des littératures de langues européennes de l’espace atlantique – en intégrant, donc, les écritures des Suds. Afin d’inaugurer cette vaste étude comparatiste, le présent ouvrage s’intéresse aux constructions protéiformes des identités féminines dans l’espace littéraire atlantique. Il aborde les conditions de possibilité d’une histoire littéraire transatlantique au féminin, les concepts qu’elle convoque, les œuvres et les figures qui la constituent ainsi que la poétique transculturelle qu’elle permet de penser.  

]]>
https://books.openedition.org/pubp/1793 2021-12-14 Chloé Chaudet, Stefania Cubbedu-Proux et Jean-Marc Moura Presses universitaires Blaise-Pascal fr Presses universitaires Blaise-Pascal
Emily Dickinson du côté de Shakespeare La poésie d’Emily Dickinson dévoile un lyrisme théâtralisé : chaque poème devient une scène où évolue une voix qui se travestit, s’altère, se diffracte en divers échos. Très influencée par l’œuvre de Shakespeare, mais également par la théâtralité ambiante de l’Amérique victorienne, Dickinson met en scène le sujet lyrique dans ce qu’il a de plus théâtral. La théâtralité de référence étant celle du dramaturge et poète élisabéthain, cette « contamination » du théâtre nous incite à élargir notre conception du lyrisme. Si l’on observe des résurgences ironiques d’une conception traditionnelle du lyrisme comme un épanchement intime, ce dernier est surtout à envisager en termes de dynamique, d’énergie. Le théâtre est pour Emily Dickinson le lieu autre où le lyrisme s’altère plus avant, la structure nodale de l’écriture lyrique et son cœur battant, le lieu de sa revitalisation.

]]>
https://books.openedition.org/pubp/1938 2021-12-14 Adeline Chevrier-Bosseau Presses universitaires Blaise-Pascal fr Presses universitaires Blaise-Pascal
Voyages illustrés aux pays froids (<span style="font-variant:small-caps;">xvi</span><sup>e</sup>-<span style="font-variant:small-caps;">xix</span><sup>e</sup> siècle) Pourquoi, à la lecture des récits de voyage illustrés dans les Alpes, dans le « Grand Nord » (Arctique, Nord de l'Amérique, Scandinavie) ou encore en Sibérie et dans l'Antarctique, a-t-on le sentiment d’une parenté aussi diffuse et mystérieuse qu’évidente ? D’où provient l’impression, que nous procurent les textes et les images, d’un univers à la fois proche et lointain, familier et déroutant, celui des pays froids ? Jusqu’à l’apparition de la photographie, le livre imprimé et ses illustrations offrent aux lecteurs un moyen de connaissance en même temps qu’une véritable machine à fantasme sur cet ailleurs étrange qui se révèle à la fois d’accès difficile et à portée de main, fascinant et terrifiant. En croisant la variété des paysages et celle des approches disciplinaires, les auteurs du présent ouvrage entendent contribuer à l’exploration de ce continent encore méconnu de la littérature viatique.

]]>
https://books.openedition.org/pubp/2098 2021-12-14 Gilles Bertrand, Daniel Chartier, Alain Guyot, Marie Mossé et Anne-Élisabeth Spica Presses universitaires Blaise-Pascal fr Presses universitaires Blaise-Pascal
Le souper  De l’importance historique du souper, une interaction sociale originale fort appréciée à l’âge classique comme au xixe siècle, témoignent les nombreuses descriptions qui en ont été faites en littérature et dans les arts. Ce moment de convivialité instauré après le spectacle, le bal ou d’autres événements concerne à la fois le savoir-vivre, la gastronomie, la nuit et l’érotisme. Les modèles antiques servirent de repères pour des pratiques qui elles-mêmes firent l’objet d’évocations littéraires, devenues par la suite des modèles pour de réels soupers. Les soupers à la cour de Versailles ou sous le Second Empire sont aussi célèbres que ceux – brillants et libertins – du xviiie siècle et ceux – particulièrement agités – de l’époque romantique. Du souper fin à l’orgie, la frontière est parfois ténue et les mises en scène théâtrales s’en amusent. Si la figure de Don Juan est requise, elle jouxte aussi bien les Jeunes France que les écrits de Sade, Casanova, Dumas, Musset, Hugo, Jean Lorrain, Richepin et bien d’autres, tous évoqués ici dans cet ouvrage qui pour la première fois s’attache à mettre en valeur une pratique culturelle très française.  

]]>
https://books.openedition.org/pubp/2418 2021-12-14 Françoise Le Borgne et Alain Montandon Presses universitaires Blaise-Pascal fr Presses universitaires Blaise-Pascal
Îles réelles, îles fictionnelles Espace singulier entre tous, frappé des ambiguïtés les plus profondes, l’île apparaît comme une source intarissable de possible(s). Car sur une île, tout peut arriver. C’est bien sous le signe de l’exploration de ces possibles que se place le présent volume, fruit de travaux de chercheurs venus d’horizons géographiques et culturels différents. Les études ici réunies suivent une double progression, chronologique et thématique, à même de rendre compte des rapports complexes qui s’établissent à des époques variées – allant de la Renaissance et jusqu’à nos jours – entre les réalités insulaires et leurs diverses représentations. Ainsi peut-on observer que le réel est sujet à un processus plus ou moins accentué de fictionnalisation, comme si le « désir d’île » se muait à chaque fois en « désir de fiction ».

]]>
https://books.openedition.org/pubp/2640 2021-12-14 Vanezia Pârlea Presses universitaires Blaise-Pascal fr Presses universitaires Blaise-Pascal
Terrains vagues  Les travaux réunis dans ce livre montrent à quel point les terrains vagues proliférant dans les métropoles modernes ont stimulé l’imagination littéraire et artistique. Si les sciences humaines et sociales portent un intérêt croissant aux friches urbaines en tant que niches écologiques, refuges pour les marginaux ou lieux du possible, on passe en général sous silence la longue histoire culturelle du terrain vague dont le caractère vide et indeterminé, intermédiaire et instable a fasciné les écrivains depuis Balzac et Zola, les photographes depuis Atget et Man Ray, les cinéastes depuis Tati et Melville. Tout en se référant à la discussion théorique qui permet de qualifier ces lieux d’« hétérotopies », de « xénotopie » ou de « tiers paysage », les études présentes soulignent que le terme de « terrain vague », surgi à l’époque romantique, comporte depuis ses origines une dimension esthétique qui se manifeste encore dans la culture moderne et contemporaine, que ce soit dans le roman policier, dans la littérature de terrain ou dans la géo-photographie.  

]]>
https://books.openedition.org/pubp/2860 2021-12-14 Jacqueline Maria Broich, Wolfram Nitsch et Daniel Ritter Presses universitaires Blaise-Pascal fr Presses universitaires Blaise-Pascal
Genres littéraires et <em>gender</em> dans les Amériques Genres littéraires et gender dans les Amériques présente une série de dix-huit articles qui explorent l’inscription des rapports de genre dans le champ littéraire dans la lignée des travaux de Christine Planté. Au-delà de l’idée qui associe les genres littéraires à une classification et à une hiérarchisation dans le champ littéraire, c’est à l’aune de la généricité que nous avons souhaité approcher la littérature contemporaine écrite par les femmes des Amériques.
Il s’agit de savoir comment les écrivaines négocient les paradigmes patriarcaux autour du pouvoir et du savoir (dont le système des genres et le gender sont des supports structurels) pour donner à lire des œuvres littéraires plurielles, dynamiques, dégagées des carcans de la classification au profit de l’intergénéricité comme force structurante de l’écriture.

]]>
https://books.openedition.org/pubp/3270 2021-12-14 Assia Mohssine Presses universitaires Blaise-Pascal fr Presses universitaires Blaise-Pascal
La forme et l’énergie Les idées du formalisme russe des années 1910-1920 attirent de plus en plus l’attention des historiens : ce sont des idées vivantes, capables de féconder la réflexion d’aujourd’hui. Dans le présent ouvrage, elles sont examinées dans une perspective élargie qui ne se réduit pas à la poétique mais embrasse la théorie générale de la culture. Les formalistes russes ont pu reprendre des recherches des sociologues (celles notamment de l’école sociologique française) pour définir un champ hors-textuel de « la vie quotidienne littéraire » ; ils ont entrevu l’importance des modèles énergétiques de la culture, complémentaires aux explications sémiotiques et rendant compte de la forme dynamique d’un texte. Celle-ci, selon leur intuition, est externe plutôt qu’interne, ce qui permet d’interpréter la création verbale comme une « pensée du dehors », débouchant sur l’action humaine.

]]>
https://books.openedition.org/pubp/3760 2021-12-14 Serge Zenkine Presses universitaires Blaise-Pascal fr Presses universitaires Blaise-Pascal
Anachronismes créateurs  Considéré longtemps comme une grave faute, l'anachronisme a été réévalué pour en souligner les dimensions heuristiques. Acte délibéré ou involontaire, l’anachronisme peut ouvrir la voie aussi bien à une relecture du passé qu’à une réinterprétation du présent, nous permettant de repenser la « marche des temps » (Siegfried Kracauer) et de se pencher autrement sur les rapports que nous établissons à la fois avec le présent d’où écrit l’auteur, avec le passé que cet auteur réinvestit et avec le présent d’où nous lisons ses textes. L’objet de cet ouvrage est une revalorisation de l'anachronisme dont nous montrons aussi bien le potentiel poïétique que la dimension heuristique et interprétative de l’anachronisme en littérature. Cervantès, Camões, Chateaubriand, Gautier, Flaubert, Rimbaud Laforgue, Queneau, Perrault, Peter Handke, Thiéfaine, Pasolini, Jacques Demy, Kennely, Thomas Ostermeier, témoignent ici du potentiel poétique des « anachronismes créateurs ».  

]]>
https://books.openedition.org/pubp/3853 2021-12-14 Alain Montandon et Saulo Neiva Presses universitaires Blaise-Pascal fr Presses universitaires Blaise-Pascal
Mosaïque des frontières dans la littérature italienne contemporaine Tour à tour, clôture et ouverture, incantation nostalgique et décantation salutaire, la frontière cisèle des figures narratives qui donnent de l’Italie contemporaine un panorama fascinant et insolite. Confrontées aux avatars de l’Histoire, aux énigmes existentielles et aux modèles sociaux, les trajectoires fictionnelles qui constellent les récits de ce volume contribuent à illustrer de manière captivante les multiples facettes de l’identité personnelle et collective. C’est avec acuité qu’est donc posée la question de la confrontation avec la modernité dans une Italie qui est à la fois dépositaire d’une civilisation pluri-millénaire et profondément universelle.

]]>
https://books.openedition.org/pubp/4013 2021-12-14 Jean-Igor Ghidina Presses universitaires Blaise-Pascal fr Presses universitaires Blaise-Pascal