Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Idéologie(s) et roman pour la jeunesse au xxie siècle

 | 
Gilles Béhotéguy
, 
Christiane Connan-Pintando
, 
Gersende Plissonneau

Des corpus pour enseigner

La prise en compte de la portée idéologique des ouvrages dans la Liste de lectures pour les collégiens. Exemple de la classe de sixième

Magali Brunel

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’histoire des relations entre idéologie et littérature a constitué, au cours du xxe siècle, une matière centrale de la réflexion critique, avant d’être frappée d’un relatif discrédit, ces deux dernières décennies. Selon D. Maingueneau, elle gagnerait aujourd’hui à s’enrichir des théories du discours et de la création, pour être à nouveau questionnée : « comment, autour de la notion d’idéologie, mettre en place un réseau de concepts et de méthodes opératoires pour analyser le discours littéraire ? »1. Nous emploierons le terme d’« idéologie », après G. Duby, comme « un système (possédant sa logique et sa rigueur propres) de représentations (images, mythes, idées ou concepts selon les cas) doué d’une existence et d’un rôle historique au sein d’une société donnée2 », que cette idéologie soit dominante, auquel cas elle constitue la doxa, ou au contraire minoritaire et contestatrice. Or, « l’idéologie des groupes sociaux3 » formant un facteur non matériel d’influence sur les actions hum...

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540