Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Idéologie(s) et roman pour la jeunesse au xxie siècle

 | 
Gilles Béhotéguy
, 
Christiane Connan-Pintando
, 
Gersende Plissonneau

Après les colonies

La violence faite aux Amérindiens et l’engagement d’un auteur de romans pour la jeunesse

Monique Noël-Gaudreault

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« J’ai appris que les Blancs n’aiment pas les Indiens. Même qu’il y a des Blancs qui nous détestent. Ils considèrent que nous sommes nuisibles, qu’il faudra un jour que nous disparaissions et que le plus tôt sera le mieux1 ».

L’Indien2 a toujours occupé une grande place dans l’imaginaire et la symbolique de la collectivité québécoise3. Cependant, au Québec, rares sont les livres de jeunesse qui reflètent cet intérêt particulier4. Encore trop rares aussi sont les auteurs engagés, c’est-à-dire qui visent à « rendre compte des misères du présent, donner la parole à ceux qui ne l’ont pas et éclairer sur la marche du monde5 ». Métis aux racines algonquines, l’écrivain Michel Noël donne à entendre la voix singulière des Premières Nations sur le sort tragique que les colonisateurs britanniques et canadiens leur ont réservé6.

Le texte retenu traite du conflit des idéologies mis en scène dans cette trilogie romanesque. Il comprend trois parties. Dans un premier temps, nous définissons deux con...

Auteur

Université de Montréal

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540