Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Idéologie(s) et roman pour la jeunesse au xxie siècle

 | 
Gilles Béhotéguy
, 
Christiane Connan-Pintando
, 
Gersende Plissonneau

Après les colonies

Du roman d’aventures colonial au roman d’aventures engagé

Les aventures africaines pour la jeunesse des années 2000, entre rupture et nostalgie

Élodie Malanda

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Depuis le début des années 2000, plusieurs séries d’aventures figurent parmi les romans pour la jeunesse sur l’Afrique subsaharienne1. Or, le genre de l’aventure est intimement lié à l’entreprise coloniale et en défend les principales valeurs. Matthieu Letourneux rappelle que « [le roman d’aventures] a donné forme aux rêveries nationales et nationalistes, aux fantasmes impériaux, et coloniaux, aux inquiétudes xénophobes et obsidionales, aux devoirs, à la puissance et aux valeurs associés à la figure masculine2. » À une époque où ces valeurs sont largement condamnées, quelles visions du monde véhiculent les aventures africaines3 modernes ?

À travers l’exemple de La Girafe blanche de Lauren St John4 et de Zone danger : Le Souffle du diable de David Gilman5 – deux romans tirés de séries d’aventures parues dans les années 2000 –, nous tenterons de montrer que les aventures africaines modernes oscillent entre les préceptes du genre du roman d’aventures tel qu’il s’est constitué à la fin d...

Auteur

Université Paris 3-Sorbonne Nouvelle

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540