Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Idéologie(s) et roman pour la jeunesse au xxie siècle

 | 
Gilles Béhotéguy
, 
Christiane Connan-Pintando
, 
Gersende Plissonneau

Après l'apocalypse : les dystopies

Contre-modèles totalitaires dans la littérature de jeunesse contemporaine

Esther Laso León

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Tous ceux qui sont nés avant la fin des années 1980 gardent en mémoire le climat idéologique tendu de la Guerre Froide séparant d’un côté, les démocraties occidentales et de l’autre, les pays contrôlés par l’ancienne URSS dont le gouvernement était qualifié par les Occidentaux de régime totalitaire communiste. Avec la chute du mur de Berlin en 1989 et le démantèlement de l’Union Soviétique, les pays occidentaux se sont réjouis de l’échec du totalitarisme. Progressivement, dans les médias, le mot « idéologie » a été associé au régime communiste, avec une connotation négative, alors que les thèses fondatrices des démocraties sont également de nature idéologique. Finalement, au début des années 2000, on a entendu annoncer – et célébrer – la mort des idéologies avec la disparition du bloc communiste.

Au cours du xxe siècle, les contre-utopies (ou dystopies si l’on préfère la terminologie anglaise) ont fleuri dans la science-fiction pour adultes, alertant les lecteurs des dangers des régi...

Auteur

Université d’Alcalá de Henares, groupe GIECO

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540