Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Idéologie(s) et roman pour la jeunesse au xxie siècle

 | 
Gilles Béhotéguy
, 
Christiane Connan-Pintando
, 
Gersende Plissonneau

À la croisée des mondes imaginaires

Entre Le Trône de Fer et Les Jeux de la Faim : une place pour voler au soleil ?

Isabelle-Rachel Casta

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

C’est un dragon aux ailes immenses ; sur son dos un dragonnier brandit une épée étincelante [...]. Un flot de feu jaillit de sa gueule, tandis que s’élèvent des hurlements sauvages, cris d’agonie et de victoire mêlés1.

La capillarisation de notre imaginaire par la fantasy semble manifeste, et l’une des figures les plus emblématiques de ce renouveau futuriste et/ou médiéval-fantastique paraît être le dragon, patent ou latent dans un grand nombre de séries. Même si la primauté du continuum celtico-médiéval ne fait aucun doute, les dystopiques Jeux de la faim se déroulent dans un monde semi-contemporain, exactement comme The Walking Dead2, Sublimes Créatures3 ou Warm Bodies4 : ces univers ont subi une catastrophe mutagène, qui a induit une forme de conflictualité apocalyptique puisque l’Autre, même mort, est toujours potentiellement facteur de destruction. Le nom de « Panem », donné au monde de Hunger Games, rappelle aussi l’antiquité romaine.

Le cheminement asymptotique des deux « lexiq...

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540