Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Littérature et jubilation

 | 
Éric Benoit

Cinquième partie. Dans la diversité des pratiques esthétiques

Jubilus in musica. Quelques apports musicaux à l’élaboration d’une notion littéraire

Patrick Vayrette

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’enjeu d’un regard vers la musique, dans le cadre d’une réflexion autour de la notion de jubilation, réside dans l’apparent privilège sémiotique qui la sépare de la littérature. L’« écrivain de musique », pour reprendre l’expression d’André Boucourechliev, n’est pas moins enclin, au même titre que le poète, le romancier ou l’essayiste, à rechercher et à éprouver dans la création artistique cette joie vive dont la jubilation constituerait une forme d’ébriété, mais la désémantisation absolue du langage musical oblige d’emblée à la saisir non plus comme un élément thématisé mais comme un possible principe matriciel de l’écriture, dans le cadre d’une approche qu’il sera peut-être possible de croiser avec la construction de ce concept critique en littérature.

Le champ sémantique de la jubilation appartient aussi bien au commentaire musical usuel qu’aux théories critiques entourant la musique. Une double appréhension de cette notion semble possible au-delà d’un repérage des signes, sinon ...

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540