Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La mémoire des sols

 | 
Simon Pomel

Chapitre I. L’altération

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’ALTÉRATION procède de mécanismes à l’interface atmosphère, dans un hydrosphère, biosphère, géosphère bio-géosystème. L’altération procède dans des compartiments organisés en toposéquences différentes (amont, versant, aval). Elle met en jeu des mécanismes (chimiques, biologiques, hydriques, minéralogiques, thermiques, physiques, etc.) sur des interfaces complexes (interface solair, interface sol-plantes, interface sol-nappes, interface sol-roche...).

Elle façonne des matériaux à l’échelle de la nappe et du minéral. L’altération met en oeuvre des agents (soleil, vent, pluie, eau courante, organismes et micro-organismes...) dans des environnements morphogénétiques variés : milieux littoraux, vallées fluviales, milieux palustres ou lacustres, milieux montagnards, plaines, etc. Ces environnements sont également définis par leur zonalité climatique : milieux froids, milieux secs, milieux chauds et humides, milieux tempérés, milieux tropicaux, milieux désertiques... qui se recoupent quelq...

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540