Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Littérature et jubilation

 | 
Éric Benoit

Cinquième partie. Dans la diversité des pratiques esthétiques

Jubilation de l’excès dans le roman contemporain pour adolescents

Gilles Béhotéguy

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Se voir passer de la tristesse à une joie extravagante, de la douce mélancolie à une passion furieuse, n’est-ce pas l’expression même de la douleur du passage de l’adolescence à l’âge adulte », écrivait Goethe en 1774 dans Les Souffrances du jeune Werther. L’adolescence est une période difficile de l’entre-deux à l’échelle d’une vie humaine et l’expression « crise de l’adolescence » montre bien la violence du partage entre un passé dont on voudrait se défaire et un avenir dont on ne peut que fantasmer les formes. Par ailleurs, la psychologie a montré l’adolescence comme un âge si sombre que l’on oublie souvent combien elle est aussi exubérante, tapageuse, excessive, un âge partagé entre affliction et jubilation.

La littérature pour adolescents prend en charge, traditionnellement, cette dualité. Depuis Werther, le roman de formation raconte d’innombrables métamorphoses douloureuses émaillées d’épisodes comiques et extravagants, des mues tragiques qui ne manquent pas d’humour et des ...

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540