Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Littérature et jubilation

 | 
Éric Benoit

Quatrième Partie. Jubilations créatrices

Olivier Cadiot : une modernité jubilatoire ?

Dominique Rabaté

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans le cadre d’une réflexion collective sur la jubilation, le nom d’Olivier Cadiot vient pour ainsi dire immédiatement à l’esprit, et c’est cette évidence que je voudrais examiner. Je partirai donc de ce qui m’apparaît comme un topos critique, ce qui ne veut pas dire qu’il soit forcément faux. Je prendrai pour commencer quelques exemples de jugements critiques où l’on verra se décliner à l’envi le motif de la jubilation. Dans « Cap au mieux », pour la revue Vacarme, l’entretien conduit à l’automne 2008 par Philippe Mangeot et Pierre Zaoui avec l’écrivain est précédé d’un petit glossaire introductif. Le premier chapeau s’intitule justement « Jubilation » :

Jubilation. C’est la première émotion qui saisit à la lecture d’un livre d’Olivier Cadiot. On y trouve des rois et des courtisans, des propagandistes new age et des poètes vieux style, des sportifs borderline et un lapin fluo, du rock et de la musique savante, du cinéma typographique et du « roman par poèmes ». [...] Cadiot est le ...

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540