Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La mémoire des sols

 | 
Simon Pomel

Préface

Jean-Noël Salomon

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

LORSQUE l’homme est apparu sur terre, il y a plusieurs millions d’années, les processus d’organisation de la matière, minérale et vivante, y fonctionnaient déjà depuis plus de 4 milliards d’années, les deux états étant liés et en continuité, selon des lois de complexification progressive.

Le sol représente le milieu structuré de cette interface entre monde inanimé et monde vivant, car il est le produit de la transformation de la roche sous les effets conjugués de la météorisation, de l’érosion, de la vie végétale, animale mais aussi humaine. De tout temps, l’homme a utilisé le sol en fonction de ses besoins : agriculture, teintures, poteries, matériaux de construction, etc. En gros, le sol remplit quatre fonctions, bien étudiées et répertoriées dans les manuels de pédologie.

La première est une fonction biologique, car le sol est le lieu de vie de très nombreuses espèces animales et végétales au point que, en termes de biomasse, il constitue l’une des plus importantes entités de notre...

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540