Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'émotion, puissance de la littérature

 | 
Emmanuel Boujou
, 
Alexandre Gefen

Introduction

Emmanuel Bouju et Alexandre Gefen

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Je ne crois pas aux fantômes, mais j’en ai peur », disait la marquise du Deffand. Comment se fait-il que nous puissions avoir peur ou nous enthousiasmer en compagnie d’un personnage de fiction dont nous savons pertinemment le caractère illusoire ? Pourquoi pleure-t-on au théâtre, et de quelle nature sont nos larmes ? Cette illusion affective n’a cessé de troubler la pensée du littéraire ; et qu’il s’agisse de s’en inquiéter (comme Platon) ou de s’y intéresser (comme Aristote), on ne saurait contester qu’en littérature particulièrement, « l’usage des émotions permet une sorte de contrôle temporaire de l’état mental d’autrui » – comme l’affirme ce grand historien des sentiments qu’est William M. Reddy. Cette question, un temps éclipsée par le dédain de la recherche littéraire pour des problématiques apparaissant comme insuffisamment formalistes et trop « psychologisantes », a retrouvé de la vigueur ces dernières années, en profitant de cadres descriptifs et de vocabulaires capables ...

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540