Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

En quel nom parler ?

 | 
Dominique Rabaté

IV. Situations contemporaines

La parole déléguée de la littérature contemporaine ou la solidarité par énonciation : un entretien avec François Bon

Alexandre Gefen

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’exhumation de la voix de ce que Michel Foucault nommait les « hommes infâmes »1 et la représentation de ce que Paul Veyne appelait « les faibles intensités » historiques, vies de minuscules ou de gueux, existence d’oubliés ou de marginaux, est l’un des projets fondamentaux de la littérature française contemporaine, qui offre, je crois, une sorte de pendant littéraire à ce que l’on a pu nommer les éthiques contemporaines du « soin », par transposition du concept anglo-saxon de « care » proposé par Carol Gilligan2. Cette entreprise exige non seulement la représentation de personnes et de lieux hors champ, mais aussi la narrativisation, la mise en forme de ce qui n’a ni forme préconstituée ni discours : il faut raconter la rue et son quotidien, Le Cours ordinaire des choses dans la cité pour emprunter le titre d’un essai d’Arlette Farge3 et faire place les minores de la grande histoire, pour produire ce que le philosophe Guillaume Le Blanc nomme « une clinique du précaire »4. Nommer,...

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540