Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

En quel nom parler ?

 | 
Dominique Rabaté

III. Langue, autorité et communauté

Le Multivers derridien

Jean-Pierre Moussaron

In memoriam Roger Laporte

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Je vais dévier quelque peu la perspective de ce séminaire, puisque je ne parlerai pas à la place ni tout à fait au nom de Jacques Derrida (1923-2004) ; mais plutôt me livrer – dérobant un titre à Cioran – à un « exercice d’admiration ».

Quant au terme de « multivers », je l’emprunte à l’écrivain anglais John Cowper Powys1, qui l’avait lui-même repris de William James (le frère de l’écrivain Henry James), ce philosophe américain pensant et enseignant la pluralité du monde.

Puisque devant l’innombrable matériau, et les multiples perspectives que mobilise l’œuvre polymorphe de Jacques Derrida, il nous faut changer de proportions, si l’on veut l’évoquer tant soit peu.

Par ailleurs, entrecoupé d’un tiret, le terme de dis-cours permet de souligner la diffraction des textes de Derrida, où s’accomplit la dis-jonction – jointure du divers en sa pensée. Par quoi cet auteur rejoint ce qui est séparé dans (et par) la philosophie et l’épistémologie classiques, l’esthétique reçue et la littérature o...

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540