Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

En quel nom parler ?

 | 
Dominique Rabaté

III. Langue, autorité et communauté

Le paradoxe de Michel Leiris : Cratyle en manque d’une communauté

Jelena Rose

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La position de celui qui fut dans sa jeunesse poète membre du groupe surréaliste, puis autobiographe solitaire, s’inscrit entièrement dans le double mouvement de la modernité qui nous intéresse ici. D’un côté, l’affirmation d’une individualité qui refuse de se laisser inscrire dans un groupe, une communauté prédéfinie par un ensemble de valeurs, qu’elles soient religieuses ou morales – affirmation qui trouve son expression privilégiée dans une pratique littéraire de plus en plus individuelle et solitaire. De l’autre côté, on trouve la face ‘négative’ de cette affirmation, à savoir la crise de cet individu qui doit se construire seul, et à qui il peut arriver de rêver d’une communauté perdue, ou d’une nouvelle communauté. La question « en quel nom parler ? » rendrait alors peut-être compte de deux problèmes – ou en tous cas, j’ose ici la décliner en deux aspects : « parler au nom des autres, d’une communauté ? », mais aussi « parler en mon nom ? ». Le premier aspect se situe du côté ...

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540