Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

En quel nom parler ?

 | 
Dominique Rabaté

III. Langue, autorité et communauté

Situation de l’essai

Marielle Macé

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Je partirai du sentiment exprimé par un essayiste au début des années quatre-vingt, au moment où Sartre et Barthes viennent de disparaître, et quelques années avant la mort de Foucault. En 1982, Patrick Mauriès diagnostique l’éclipse d’une culture : les voici orphelins, écrit-il, « ces lecteurs créés en quelque sorte par la littérature d’essais dont l’origine lointaine – et dérivée – se trouve chez Mallarmé puis Valéry », et qui ont soudain « l’impression de la voir se dérober, s’évanouir devant [eux] : l’assise même de [leurs] idées »1. Les essayistes ont en effet la charge des idées d’une communauté, la charge d’en constituer et d’en bouleverser l’« assise » ; la charge, par exemple, d’user d’un nous qui plonge véritablement dans l’expérience commune ; la charge de prendre place dans le temps, de nouer ensemble un passé, un présent, et un avenir, de décider d’un rythme et de prendre parti, bref de forger et de comprendre une situation, individuelle, existentielle, historique, coll...

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540