Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

En quel nom parler ?

 | 
Dominique Rabaté

III. Langue, autorité et communauté

La morale Chez Camus : entre illusion communautaire et réalité solitaire

Sylvie Gomez

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Entre Éden et guerres

En quel nom ou en quels noms parle-t-on ? Cette question s’inscrit dans une modernité marquée par l’éclatement dysphorique du sujet, la perte angoissante de l’unité, le deuil impossible du sens. Depuis Nietzsche et Freud, les hérauts de l’ego tout-puissant parce que tout-pensant, sont poussés dans les retranchements d’une pensée contradictoire, dans les zones d’ombre où l’individu se découvre dans sa complexité souveraine en même temps qu’il est absorbé dans le magma insignifiant de la mêmeté. Le sujet oscille, à en perdre l’équilibre, entre l’ipséité en tant qu’apologie de l’individu devenu tout-puissant car unique et revendiquant haut et fort le droit à la contradiction et la mêmeté comme menace de la disparition de l’être dans le miroir d’un collectif devenu lui aussi, paradoxalement tout puissant. La modernité, c’est le culte de l’ego dans l’ère d’une mondialisation niveleuse. Au cœur de ce paradoxe, l’homme, qui jamais n’a été si orgueilleux, prétentieux, o...

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540