Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

En quel nom parler ?

 | 
Dominique Rabaté

II. Politiques de la parole

Individu harmonieux et identité classique de la France dans la première moitié du xxe siècle

Nicolas Di Méo

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au cours de la première moitié du xxe siècle, l’idée selon laquelle le classicisme serait un élément essentiel de l’identité française est très répandue. Dans un contexte marqué par le sentiment que la France et l’Europe seraient en train de connaître une décadence irréversible1, l’angoisse face aux défis de la modernité conduit de nombreux écrivains à s’interroger sur la manière d’organiser (ou de réorganiser) un univers jugé excessivement complexe. Face à la perception d’un monde en voie de dislocation, d’une société en cours d’éclatement, la recherche d’un lien permettant d’unir l’individu à sa communauté revêt une importance de premier plan. Parler au nom de la communauté ou de la nation française, pour de nombreux auteurs, suppose donc de privilégier une esthétique pouvant être qualifiée de classique : « [a]lors que l’avant-garde proclame le droit à une expression individuelle totale, le classicisme apparaît comme le seul langage formel qui puisse exprimer la communauté en tant...

Auteur

Université de Bordeaux - TELEM/Modernités

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540