Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

En quel nom parler ?

 | 
Dominique Rabaté

I. Divorces de l'Histoire

Chateaubriand et Céline, l’écriture du traumatisme

Laurent de Lataillade

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Notre propos est moins de confronter ici deux écrivains, que de les considérer ensemble, pour mesurer leur pratique de l’écriture à l’aune des enjeux historiques modernes. Les œuvres de Chateaubriand et Céline constituent deux étapes majeures dans le processus qui fait évoluer la figure, tant sociale que textuelle, de l’écrivain. Les bouleversements dont ils sont les témoins ne pouvaient pas ne pas affecter aussi le statut de l’écriture. Quel sens y a-t-il en effet à écrire dans une Europe à feu et à sang ? La voix de l’Histoire pourrait recouvrir celle du poète, mais c’est autre chose qui se produit : l’orage historique prête sa voix au poète qui en comprend les harmonies, et les mêle aux siennes ; le traumatisme est créateur. L’écriture devient ainsi l’enjeu d’un conflit entre l’histoire personnelle et l’aventure collective. Sans doute toute écriture moderne met-elle implicitement en scène ce conflit. Mais dans le cas de Chateaubriand et Céline, elle s’y consacre explicitement. C’...

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540