Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’épanchement du conte dans la littérature

 | 
Christiane Connan-Pintado
, 
Pascale Auraix-Jonchière
, 
Gilles Béhotéguy

L’épanchement des contes de Perrault dans la littérature

Les réécritures de « La Barbe bleue » : diversité des genres littéraires, nouveaux rapports sociaux et changements de perspectives

Catherine D' Humières

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’avantage des contes est qu’ils offrent des récits construits et efficaces qui, depuis des siècles, contribuent à nourrir un imaginaire collectif que nul ne remet en cause. Rien d’étonnant à ce qu’ils soient l’objet de multiples réécritures qui fonctionnent, en conséquence, comme des broderies élaborées à partir d’un canevas déjà bien dessiné. Cela permet souvent des créations originales d’autant plus innovantes qu’elles bénéficient de ce substrat commun et permettent en même temps aux auteurs modernes de décrire et de réécrire l’univers dans lequel se déroule leur propre vie. En effet, la plupart de ceux-ci utilisent les réécritures pour transmettre leurs idées, leur vision de l’existence et du monde ou même un véritable enseignement. Toutefois, la forme courte du conte ou de l’album, adoptée de façon usuelle, notamment en littérature de jeunesse, oblige à condenser le discours au maximum, au risque de le rendre parfois très schématique, ce qui explique « l’épanchement du conte » ...

Auteur

Université Clermont-Auvergne (CELIS)

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540