Versione classicaVersione mobile
OpenEdition Books

L’épanchement du conte dans la littérature

 | 
Christiane Connan-Pintado
, 
Pascale Auraix-Jonchière
, 
Gilles Béhotéguy

L’épanchement des contes de Perrault dans la littérature

Peau d’âne : le dictat en trois robes

Alice Brière-Haquet

I formati HTML, PDF, ePub sono accessibili agli utenti delle biblioteche e degli istituti che hanno richiesto la licenza OpenEdition Freemium per Books. Ad ogni modo, l'opera potrà essere acquistata online tramite le nostre librerie affiliate, nei formati PDF e ePub. Se la versione a stampa è disponibile sono proposti dei link verso le librerie in questa stessa pagina.

Estratto del testo

Peau d’âne occupe une place particulière dans l’histoire littéraire, une place à la fois exemplaire et à part. Son titre déjà, expression lexicalisée et dépréciative sonne comme une provocation en 1694. Le recueil que l’on appellera celui des « Contes en vers1 » sort en effet la même année que le dictionnaire de l’Académie auquel participe Perrault et dans lequel on peut lire : « Le vulgaire appelle, Conte au vieux loup. conte de vieille. conte de ma mere l’oye. conte de la cicogne, à la cicogne. conte de peau d’asne. conte à dormir debout. conte jaune, bleu, violet. conte borgne, Des fables ridicules telles que sont celles dont les vieilles gens entretiennent & amusent les enfants2. » La provocation fait ici office d’acte de naissance, de reconnaissance, et Perrault défendra le nouveau genre littéraire par l’ajout l’année suivante d’une préface3 devenue célèbre. Mais Peau d’Âne est aussi un conte à part. À la fois par sa forme – Perrault n’a pas encore mis au point la prose sobre q...

Autore

Université Paris-Sorbonne - CRLC - EA 4510

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2018

Condizioni di utilizzo http://www.openedition.org/6540