Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’épanchement du conte dans la littérature

 | 
Christiane Connan-Pintado
, 
Pascale Auraix-Jonchière
, 
Gilles Béhotéguy

L’épanchement du conte entre irradiation et reconfiguration

Mabanckou ou le conte africain disséminé : révélations de porc-épic et du coq solitaire

Laurence Messonnier

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Parmi les relations entretenues par la culture orale africaine animalière avec la production écrite, le conte occupe une place particulière comme le prouve l’écrivain ponténégrin Alain Mabanckou qui, à l’instar de ses mentors, Léopold Sedar Senghor ou Léon Damas, fixe des œuvres exécutées oralement à l’origine. Cette pratique a concerné deux genres narratifs dans l’histoire de l’Afrique francophone, l’épopée et le conte, et rappelle le statut du conteur d’Afrique noire : il n’est pas forcément professionnel et peut accompagner son récit du mvet (cithare tétracorde) ou bien jouer le rôle de médiateur afin de résoudre des conflits claniques.

Cette fonction médiatrice du conte est au cœur de l’œuvre d’Alain Mabanckou, auteur « congaulois1 », élu en mai 2016 à la chaire de création artistique du Collège de France. Il extrait du conte une quintessence subversive afin de frapper les esprits par sa poétique de l’imaginaire et sa contestation de l’ancrage traditionnel au profit d’une littéra...

Auteur

Université Clermont-Auvergne (CELIS)

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540